Chauffages plus performant rapidement pour remplacer un insert et des convecteurs de 33 ans. Ou pas ?

Par domino48

avatar - domino48
Bricoleur
Message(s) : 64
le 19/01/2020 à 11h46
Bonjour,
Je précise que nous avons 71 années (chacun) et pas des décennies trop nombreuses pour rentabiliser un chauffage... La population de notre quartier vieillit, les maisons se vendent, et j'ai bien remarqué ceci: lors de la vente des maisons, quel que soit le niveau de perfection de ce qui est installé, même en cas de rénovation avant la vente, les acheteurs changent... presque tout! Manie individualiste de notre siècle? Donc changer pour une autre génération ne me paraît pas pertinent. Il faut penser à nos plus vieilles années (et l'environnement, mais cela inclut la fabrication de matériel neuf) , c'est tout!

Notre insert, de marque Deville, a 33 ans, fonctionne toujours, avec une particularité: il chauffe 3 pièces (séjour + 2 chambres au-dessus par des gaines) . Lors de températures douces, il a quand même tendance à chauffer un peu trop! C'est le cas en ce moment. Lors de froid intense, il est à l'aise, mais une des chambres voit son chauffage un peu complété par un radiateur.

Il fonctionne toujours bien, et la marque fournit toujours les pièces de rechange, ce qui est remarquable!

Les convecteurs sont soit d'origine, convecteurs classiques à thermostat des années 1980, soit des radiants, des années 1990, probablement bas de gamme. Ils chauffent d'autres pièces. Ils sont modulés par des thermostats et programmateurs séparés. On nous fait de la pub pour de nouveaux types, mais la différence est-elle si importante? Le rendement d'un appareil électrique, cela varie tant que cela?

Au plafond (3m) un ventilateur type" tropical", régularise la diffusion de chaleur, efficacement .

Mais je me pose plusieurs questions:
1- rendement, que ce soit pour l'insert ou les convecteurs
2- pour le temps qu'il nous reste à vivre, cela vaut-il la peine de changer? Cela sera-t-il rentabilisé rapidement? Pour l'insert. comme pour les radiateurs.
3- pour l'insert: il devient de plus en plus pénible d'alimenter en bûches, même si j'ai fortement amélioré le chariot porte-bûches vendu partout (pourquoi n'y ont-ils pas pensé?). J'avais envisagé un poêle à granulés, probablement bien plus ajustable et à meilleur rendement pour la pièce principale, avec une réserve permettant l'alimentation, mais il semble que chauffer d'autres pièces par gaines soit problématique, peu efficace avec ce type d'appareil? C'est ce que m'ont dit plusieurs vendeurs. A moins qu'il existe des appareils spécifiques?



Je n'ai pas grande confiance dans les "conseillers" pros, qu'il s'agisse d'organismes (qui rusent toujours un peu, j'ai vu ) ou d'artisans... j'aimerais avoir d'abord des conseils non intéressés directement, même si je m'attends à quelques pubs suite à la question! Après, je passerai, si je le pense utile, à une autre étape.

En résumé, qu'il s'agisse de l'environnement ou de notre intérêt, compte tenu de l'âge (cest la particularité de la question, mais elle concerne beaucoup de gens) est-il raisonnable à votre avis et "rentable" de changer le système, et pour quoi?

Domino
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5207
le 19/01/2020 à 13h06
bonjour
pour moi ,la 1ere chose a faire ; un diag energetique ,
en effet suivant les deperditions les solutions sont differentes

en admettant une isolation standart.......remplacer vos grille pain (convecteurs ) par d'autre plus performants et moins enegivores

l insters soit vous gardez , soit vous degagez la cheminer et mettez un poele a pellets (plus facile de gerer la regulation que le bois , mais avant imperatif , savoir la puissance necessaire

a+
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par domino48

avatar - domino48
Bricoleur
Message(s) : 64
le 19/01/2020 à 14h18
D'accord pour le diag, en ce qui concerne l'isolation. J'ai déjà fait faire un diag énergétique. Certain, l'isolation a vieilli et il faut l'améliorer, ce qui sera fait. Mais j'ai pu voir comme le côté "à la louche" existait quand même, y compris en utilisant des appareils de mesure... c'est plus facile dans une maison relativement simple et moderne!

Pour les radiateurs... il est évident que le problème ne se pose pas pour une nouvelle installation.

Mais pour le renouvellement... existe-t-il quelque part une étude objective sur la différence de rendement entre un appareil moderne (par ex à inertie mais il y a d'autres systèmes) et ceux de type ancien, comprenant quand même thermostat et programmateur? Sachant qu'un appareil électrique de 1500w produit théoriquement en chaleur... 1500 watts? Reste seulement la régulation en degrés et dans le temps?

Pour l'insert, le problème est qu'il chauffe 3 pièces. Existe-t-il des poêles à pellet permettant de faire la même chose? Question posée il y a au moins 3 ans à des pros, réponse... négative ou évasive. .Mais y a t il du changement?

Les "pros" sont toujours pour changer, mais c'est leur intérêt.


Domino
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par bricodi

avatar - bricodi
Promoteur
Message(s) : 4176
le 19/01/2020 à 15h48
bonjour,

vous parlez d'une maison avec des plafonds à 3 m de haut, donc maison ancienne, et pas de murs isolés à l'origine.

ça fait de gros volumes à chauffer en plus.

Il serait intéressant de connaître le climat de votre région.

Il faut savoir que les radiateurs vieux de 30 ans fonctionnent comme au premier jour tant qu'ils ne sont pas grillés.
Et toutes les résistances pour une puissance donnée ont le même rendement.

Les améliorations consistent à faire fonctionner la résistance le moins de temps possible (programmation).

Votre insert semble convenir à merveille. en plus il chauffe les chambres. Est-il au niveau du rez-de-chaussée ?

Il faudrait essayer d'avoir une réserve proche et du bois coupé plus petit pour être moins lourd et plus facile à transporter. Si vous avez des enfants ou des aides à domicile, ils peuvent vous amener une provision de bois à portée de la main.

Sinon vous pourriez faire installer une PAC AIR/AIR (clim reversible inverter d'environ 5 kw avec 2 splits judicieusement placés. ça pourrait prendre le relai de l'insert lorsqu'il s'éteint. ça consomme 3 ou 4 fois moins que des radiateurs électriques, c'est très réactif. ça vous permettrait de faire quelques pauses avec l'alimentation en bois, sans abandonner complètement toutefois, car ça reste intéressant.

Une PAC AIR/AIR, ça devrait coûter à peine 3000 euro. Ne pas forcément prendre les gadgets dernier cri qui font grimper la note pour pas grand chose. Il faut faire le tour des installateurs, et dire qu'on n'a pas un budget illimité.

Bien sûr, il faudrait voir où en est l'isolation et un peu améliorer si possible. En commençant pas les combles (pas très compliqué et pas très cher, ensuite les murs.... enfin faire ce qu'on peut. On y gagne en confort.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par domino48

avatar - domino48
Bricoleur
Message(s) : 64
le 19/01/2020 à 16h49
Ce que vous dites me conforte plutôt dans ce que j'ai exprimé (avec des points d'interrogation de ma part) pour les convecteurs-radiateurs.

A moins qu'il y ait de gros progrès pour les rayonnants, qui ont un système différent?

La maison est effectivement presque 2 fois centenaire. Les ventilateurs de plafond installés sont, je le dis au cas où cela pourrait être utile, efficaces: réglés pour ventiler vers le haut à faible vitesse, ils se sentent à peine (pas de courant d'air sensible) , sont très silencieux, et chassent la chaleur vers le haut... donc vers le bas: elle redescend sur les côtés, le long des murs, et se mélange à l'air de la pièce, et ainsi de suite, pour une consommation électrique de ventilation très faible. En été j'inverse le flux d'air.

Le climat: c'est l'Anjou, bord de la Loire. Quand nous avons acheté la maison, il arrivait chaque année une période à -10 -12° qui durait 3 à 10 jours... C'est disparu,. La presse a osé parler d'une "vague de froid en Anjou" pour une pointe à moins 8.5° en 2018! L'échelle des valeurs change.
Le record de froid que j'ai connu était de -15° 2 fois à 25 années d'écart , dont l'année d'installation en 1986.

L'insert est au rez de chaussée. Le jour sa ventilation électrique est prioritairement orientée vers ce lieu de vie, le soir elle se coupe (je l'ai programmée) et la chaleur monte davantage dans 2 chambres. Il est muni d'un thermostat qui mesure la température... interne, celle du feu, et régule l'air entrant dans l'appareil, mais c'est approximatif. La maison étant toute en longueur, les extrémités ne peuvent pas être chauffées par cet appareil.

Idéalement un insert à pellets serait imaginable, existe, mais on tombe je suppose sur le même problème que pour les poêles: la combustion gérée efficacement par électronique s'adapte à l'environnement immédiat, il n'est donc pas prévu de transporter la chaleur ailleurs... elle n'est pas produite dans ce but! Si je ne me trompe pas.

Sous réserve de nouveauté? Pour que cela fonctionne il faudrait une double combustion, 2 chambres de chauffe? Ici je laisse la matière grise divaguer.

Des voisins ont installé un système air-air mais après une courte période d'enthousiasme (on a besoin de se conforter dans ses choix!) sont mécontents. Parfois ils ont froid. Mais chaque situation est différente! Je pense que dans cette hypothèse il faudrait, ici, un appoint... qu'ils n'ont pas, hors une cheminée ouverte. A moins qu'il existe des systèmes mixtes: air-air plus chauffage électrique?

Oui, bien vu, je vais réfléchir à un stockage plus important à proximité de l'insert...


Domino
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5207
le 19/01/2020 à 20h48
re ,
pas d accord avec brico concernant la PAC (desoles mon copain pour une fois je vais demonter tes ecrits, je t apprecie quand meme Adore )

la puissance d'une pac ne se calcul pas a l arrache , beaucoups de criteres sont a prendre en compte ; taille des ouvrants , exposition , region , type isolation exposition des pieces etc etc etc de 5kw tu peux vite passer a 10 voir plus ......donc le prix devient vite augmentatif......
a savoir que suivant la quantité de fluide frigo de l installation on a un entretien soit annuel , soit tous les 12ans ....a raison de 200 a 350 euros ; ça commence a couter ; suivant l unité exter ; une resistance elc sera installé d office et la c est bingo en conso elec ........et enfin la pac devient rentable si vous la garder 20 ans et surtout sans pannes car la c est bingo aussi ....pour le climaticien ; donc a ce jour ; c'est pas une si bonne affaire que ça et ça peut devenir vite un gouffre financier

a+
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par bricodi

avatar - bricodi
Promoteur
Message(s) : 4176
le 20/01/2020 à 08h43
bonjour,

Si le voisin a une cheminée ouverte, alors là, c'est pire que tout.. ça un impact négatif, lorsque ça fonctionne on se brûle si on est devant, mais une bonne partie de la chaleur part dans le conduit, et ça demande un grand renouvellement d'air ( beaucoup plus qu'un insert) donc ça ne vaut rien, en plus par le conduit descend le froid, et même si on a une trappe pour boucher ça amène beaucoup de froid.
Il faudrait qu'ils commencent à supprimer ce système de cheminée ouverte.

Idéalement, il faudrait pouvoir isoler un peu les murs, donnant sur l'extérieur, car c'est inconcevable d'utiliser des radiateurs électriques dans des pièces non isolées, il faudrait aussi avoir des plafonds moins hauts. Mais cela n'est pas simple.

Si la maison est en longueur, peut-être voir pour un poêle à pellets éloigné de l'insert que vous avez et qu'il faut conserver. Pas d'insert à pellets, ça ne vaut pas un poêle à pellets et ça ne sera pas équivalent à l'insert que vous avez.

Peut-être que changer de maison pour une maison plus récente, bien isolée, pas trop grande vous permettrait de vivre plus confortablement.... Ce serait le plus simple. A réfléchir.

Le chauffage doit vous revenir très cher.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par domino48

avatar - domino48
Bricoleur
Message(s) : 64
le 20/01/2020 à 15h20
Les parois sont isolées par soit 8 cm de polystyrène (isolant installé lors de l'achat) soit 10 cm (parties que j'ai complétées). Ce qu'il faut changer en priorité, c'est l'isolation de la toiture. Peut-être en 2020? Il y aurait aussi les ponts thermiques... mais je ne vois pas comment faire concrètement!

J'ai un peu pensé au 2ème chauffage à bois... mais le transport de l'alimentation, en pellets, serait encore plus important! Et cela supposerait d'autres changements internes non négligeables.


Abaisser suffisamment les plafonds n'est guère envisageable: les fenêtres, hautes et rénovées, seraient obturées. C'est pour cette raison que j'ai installé de grands ventilateurs de plafond. C'est efficace.

Quant à changer de maison, pas question: vue superbe, magnifique jardin selon tous les visiteurs (fait par moi-même).

Je me demande si les radiateurs rayonnants sont beaucoup plus efficaces aujourd'hui (il y en a dans 2 pièces): le rayonnement est-il nettement mieux aujourd'hui, côté confort, qu'en 1990? Je renonce à changer les autres radiateurs...

Bon, je vais commencer par l'isolation, puis on avisera! Je ne sais pas si on peut aller beaucoup plus loin...

En tout cas grand merci pour avoir alimenté ma réflexion!





Domino
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par bricodi

avatar - bricodi
Promoteur
Message(s) : 4176
le 20/01/2020 à 18h20
bonjour,

Ah ! mais les murs sont isolés.... je me disais aussi...

Pour les combles, le mieux serait d'isoler le sol des combles, J'espère qu'ils ne sont pas aménagés et qu'ils ne servent qu'au rangement.

Vous pourriez y mettre des lambourdes du styrodur de même épaisseur entre, et dessus par exemple de l'OSB de 20 mm ou de l'aggloméré. ça bloquerait bien la chaleur.

Et si c'est isolé sous le toit, vous essayez de réparer s'il y a des parties abimées et/ou de renforcer.

Les radiateurs d'aujourd'hui leur résistance ne sont pas plus performantes (effet joule) .

Il y a simplement des écrans et c'est nettement plus compliqué. Il faut garder le mode d'emploi sous la main.

Si c'est isolé comme vous dites, je garderais mon insert, et je mettrais une PAC AIR/AIR avec deux splits judicieusement placés. et je garderais mes radiateurs en complément notamment pour les pièces les plus éloignés. Il y a aussi la solution de restreindre un peu la surface occupée l'hiver, afin de ne pas chauffer ou exceptionnellement les pièces éloignées.

Faites attention au sol. Il n'est probablement isolé, et avec le carrelage, on a davantage froid.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Les températures baissent...
35 % Cheminée d'attaque, tout va bien (9)
27 % Chaudière parée, la neige peut tomber (7)
23 % Pas grave, je suis bien isolé(e) (6)
15 % Oups, les radiateurs sont encrassés (4)

26 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

A découvrir

Nos bricoleurs ont du talent !
Suivez en vidéo les aventures de nos bricoleurs : conseils, astuces et réalisations
Voir nos vidéos
Le guide de la construction maison
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
Envie de changer de cuisine ?
Envie d'une cuisine équipée et sur-mesure ? Rendez-vous sur Cuisine Plus pour réaliser la cuisine idéale !
Découvrir nos cuisines
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils

Membres en ligne

Membre(s) : deespo , florenth

Visiteurs non identifiés : 257
(-) (X) (+) (0) /\ \/ < > r.g g.r