dimension radiateur et PAC à basse température.

dimension radiateur et PAC à basse température.

Par stef80

avatar - stef80
Petit nouveau
Message(s) : 4
le 21/07/2014 à 16h39
Bonjour, je viens de rénover ma salle de bain, l'isolation y est maintenant très bonne.
Elle fait 27 mètres cube.
Je comme mode de chauffage une pompe à chaleur basse température qui chauffe donc l'eau à 55 degrés seulement.
Pouvez vous me dire quelle puissance de chauffage en watt je dois choisir ?
Et à quoi correspond le delta 50 qu'on voit affiché quand on parle de la puissance du radiateur ?
Je désirerai avoir une température entre 20 et 22 degrés dans cette salle de bain.
J'habite en Picardie à Amiens.

Merci
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5329
le 23/07/2014 à 11h33
bonjour et desoles de la reponse tardive,
voici un lien qui vous expliquera le delta T de 50 sur un radiateur;
http://renotherm.fr/glossaire/
allez dans :
Puissance selon la ∆T et la taille des radiateurs

tout est tres tres bien expliqué

pour vous vous devrez soit surdimensionner votre radiateur, soit installer un radiateur basse consomation (prix exorbitant )
a+
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par abgech

avatar - abgech
Bricoleur
Message(s) : 52
le 10/08/2014 à 17h10
Bonjour,

J'interviens un peu tard et pas pour répondre directement à la question de stef80.

J'aimerais dire ici que le site donné par titi116, même s'il émane d'une entreprise, est de bonne qualité et objectif.

J'ai beaucoup apprécié que l'on dise que qu'une PAC en aérothermie en relève d'un chauffage traditionnel n'a que peu d'intérêt. Pour moi, c'est même néfaste et ne peut conduire qu'à une insatisfaction totale. Malheureusement, c'est une solution proposée souvent par des installateurs peu scrupuleux ou pas compétents, parce que, relativement peu couteuse. C'est pour cela que beaucoup de gens qui ont fait ce choix le regrettent amèrement.
Sans être thermicien, je suis ingénieur et je sais que pour qu'une PAC soit efficace, elle doit travailler avec un faible écart de température entre source froide et circuit de chauffage. Alors, vouloir chauffer des radiateurs à 80° à partir d'une source à -10° ne peut conduire qu'à des mécomptes, y compris dans la solution de deux PAC en cascade. L'énergie électrique annexe (par effet Joule) doit venir en complément et cela coute cher.

Comme toujours, un faible cout initial a pour conséquence un grand cout de fonctionnement. Je pense que, hors le sud de la France et les climats doux, il faut oublier l'aérothermie.

L'idéal, ce serait une PAC en géothermie vertical (sonde), alimentant un plancher chauffant dans les pièces à vivre et des radiateurs basse température dans les autres pièces. En neuf, cela me parait la solution de choix, le surcout du forage est amorti en 2-3 ans au maximum.
Bon, la véritable solution idéale (en terme de fonctionnement), c'est géothermie verticale et distribution d'air conditionné (chauffé ou refroidi) à travers un faux plafond. Mais, bonjour les couts d'installation.

En rénovation, plus complexe, je pense que plancher chauffant, il faut oublier, à moins de faire une réfection complète impliquant que l'on habite pas la maison durant les travaux.
Dans mon cas personnel, dans un climat assez rude (+/- alpin), j'ai pris une solution de compromis : géothermie verticale (deux sondes à 200 m. de prof.), et radiateurs basse température partout (on peut conserver les canalisations d'alimentation des anciens radiateurs), un tampon de 400 l entre PAC et circuit de chauffage..
Après deux hivers, je suis totalement satisfait de cette solution, la source froide (sondes) ne descend jamais au dessous de 13° (alors que l'air est à -16°), au minimum, la température du circuit de chauffage est de 45° maxi (la PAC travaille avec une différence de 32° maximum, régime favorable) les pièces à vivre sont à 21°, les chambres à 15° et j'ai divisé par quatre mes couts de chauffage. L'investissement consenti va être rentable en une dizaine d'années.

Je le répète, si l'on ne veut pas être déçu, ne pas passer en aérothermie (sauf au sud). Évidemment il y a l'investissement de départ, mais le forage est rapidement amorti. Je me souviens de ma grand-mère qui disait souvent : je suis trop pauvre pour acheter bon marché .
Surtout, confier les travaux à une entreprise compétente (un chauffagiste "ordinaire" n'a pas forcément les compétences nécessaires), une PAC c'est technique et assez particulier comme fonctionnement. Renseignez.-vous auprès d'anciens clients concernant l'installateur, c'est important si vous ne voulez pas être déçu.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Poubelle verte, jaune, bleue, grise, rouge...
49 % C'est bon, je maîtrise les couleurs pour mes déchets (27)
35 % Hum, je vérifie souvent quelles sont les règles du tri sélectif (19)
16 % C'est un peu complexe, mais je fais du mieux que je peux (9)

55 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : lj1982 , pat@77

Visiteurs non identifiés : 315