Vmc double flux et longueurs de tuyaux

Vmc double flux et longueurs de tuyaux

avatar - PhilBricole77
Petit nouveau
Message(s) : 1
le 11/11/2020 à 07h59

Bonjour,


Je suis en train d'aménager les combles, et je me pose la question du positionnement de la vmc double flux hygro existante.

Les pièces ' prises en charge' sont le long de la façade, dans l'ordre, Wc, cuisine, salle de bain, chambre 1, chambre 2, le tout le long de la façade de 12 mètres. Et une troisième chambre en face de la chambre 2, au coin opposé des WC

J'ai le choix de la laisser à sa place... La décaler d'un mètre vers les pièces humides, ou la décaler de 2-3 mètres, toujours vers les pièces humides.  La dernière option me permet de la rendre très accessible pour la maintenance. 

Je crois comprendre qu'il faudra que je raccourcice les tuyaux d'air humide pour limiter les pertes de charges. Mais quid de tuyaux d'air neuf et de l'aspiration d'air extérieur. Y a t'il des longueurs maxi ? 

Merci

Philippe 

 

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

avatar - amzounslide95
Petit nouveau
Message(s) : 7
le 21/11/2020 à 16h55

L'installation a été faite comme ça par mon électricien. Effectivement ce n'est pas optimal d'un point de vue thermique et c'est un peu plus compliqué pour l'entretien. En revanche, ça permet un gain de place et de bruit dans notre volume chauffé. Pour finir, je précise que nous l'avons recouverte de 20 cm de laine de verre pour limiter les déperditions.

 

 

 

 

isolation extérieur 1 Euro

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Bonnes résolutions bricolage 2021
38 % J'arrête de remettre à demain les petites réparations (5)
38 % Je range et je trie le bazar dans mon garage (5)
23 % Je bricole avec plus de matériaux écolos (3)

13 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : NaG34 , Nicolas76910 , collins12

Visiteurs non identifiés : 271