Centralisation extinction éclairage appartement

Centralisation extinction éclairage appartement

Hors ligne Par David38

avatar - David38
Apprenti bricoleur
Message(s) : 44
le 06/09/2019 à 19h18
Bonsoir,
Je réalise la rénovation électrique complète de mon appartement et je souhaiterais pouvoir éteindre tous les éclairages quand je pars, avec un seul interrupteur placé à l'entrée/sortie de l'appartement.
Connaissez-vous des solutions sans aller forcément dans le tout domotique ?
Merci par avance pour vos idées.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Hors ligne Par Carminas

avatar - Carminas
Promoteur
Message(s) : 8094
le 06/09/2019 à 19h51
Bonsoir

La premier type de solution est d'avoir dans l'entrée un double boutons poussoir avec un pour tout éteindre et l'autre (éventuellement facultatif) pour tout éteindre
Si on ne rallume pas tout de l'entrée, on pourra rallumer chaque éclairage de manière indépendante en appuyant sur son bouton habituelle

3 exemples de réalisation (voir schémas) :
1- centralisation par des auxiliaires associés à des télérupteurs
2- centralisation par diodes et modules domotique
3- centralisation par modules radio

La second type de solution est plus bestial et consiste à avoir un interrupteur dans l'entrée qui coupera tous les circuits d'éclairage au tableau.
En général on utilise un contacteur de puissance tetra piloté par l'interrupteur de l'entrée qui coupera la phase de tous les disjoncteurs du tableau.
Si plus de 4 circuits d'éclairage on met 2 contacteurs.

Avec cette solution, si on éteint depuis l'entrée, il faut rallumer depuis l'entrée et on retrouve tous les éclairages dans leur position d'avant départ.

Voir dernier schéma 4

Images jointes :

Inter X.jpg Inter Y.jpg Inter Z.jpg Provisoire.jpg

Carminas
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par efred

avatar - efred
Modérateur
Message(s) : 8800
le 07/09/2019 à 07h39
hello

la solution 2 est présente dans un immeuble dont je m'occupe (sauf la lumière de l'entrée)
préférer la solution télérupteur 2,3 ou 4 NO à un contacteur



@+

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, alors, n'hésitez pas sur les détails...
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par Carminas

avatar - Carminas
Promoteur
Message(s) : 8094
le 07/09/2019 à 08h08
Bonjour

L'éclairage étant désormais de faible puissance avec les ampoules LED, une autre solution très simple est de faire l'équivalent de la solution 4 mais sans contacteur (schéma 5)


Reste que si techniquement tout cela fonctionne, il faut regarder la compatibilité des solutions avec la norme des locaux d'habitation
Celle-ci dit que :
- sauf pour les logements avec une seule pièce principale il faut répartir les éclairage sous au moins 2 disjoncteurs et au moins 2 différentiels
- il ne faut pas plus de 8 points d'éclairage par circuit (ce qui peut amener à démultiplier les circuits d'éclairage dans les grandes habitations)

Solution 1 et 2
il faudrait répartir les circuits de puissance des télérupteurs sur au moins 2 disjoncteurs et 2 différentiels différents et avoir un autre disjoncteur pour l'ensemble des circuits de commande

Solution 3
il faudrait répartir les circuits sur au moins 2 disjoncteurs et 2 différentiels

Solution 4
il faudrait répartir les circuits sur au moins 2 disjoncteurs et 2 différentiels et avoir un autre disjoncteur pour le circuit de commande

Solution 5
Là il n'y a pas vraiment de solution pour réaliser la séparation des différentiels.


De manière générale, dans les solutions 1,2,4,5 un défaut sur le circuit de commande entraine la coupure de la totalité de l'éclairage, ce qui n'est pas l'esprit de la norme.
Heureusement c'est rare.

Images jointes :

Provisoire.jpg

Carminas
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par David38

avatar - David38
Apprenti bricoleur
Message(s) : 44
le 08/09/2019 à 20h35
Bonsoir,

Merci énormément pour vos réponses et vos schémas ! Je suis impressionné ! Je pense m'orienter sur la solution avec le contacteur.

J'ai une question par rapport au fait qu'il soit NO. Il devra être alimenté pour que l'éclairage fonctionne; ne risque t il pas de chauffer de trop ? Et si je prenais un NF, ça ne serait pas mieux ?

Je me pose aussi la question par rapport au circuit de commande qui ne sera que sous un seul différentiel et qu'en cas de défaut, il n'y aura donc plus d'éclairage dans l'appartement.... ce qui en effet n'est pas dans l'esprit de la norme.
Si je choisis un contacteur NF, en cas de défaut sur le différentiel du circuit de commande on aurait toujours de l'éclairage sur les circuits alimentés par le deuxième différentiel. Est ce que c'est une solution selon vous ?

Merci par avance pour vos réponses,
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par efred

avatar - efred
Modérateur
Message(s) : 8800
le 08/09/2019 à 20h44
bonjour,


efred a écrit :

hello

la solution 2 est présente dans un immeuble dont je m'occupe (sauf la lumière de l'entrée)
préférer la solution télérupteur 2,3 ou 4 NO à un contacteur



@+




@+

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, alors, n'hésitez pas sur les détails...
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par Carminas

avatar - Carminas
Promoteur
Message(s) : 8094
le 08/09/2019 à 21h51
Finalement c'est le temps de mise sous tension du circuit de commande sous contacteur qui vous guidera vers le choix NF/NO

C'est vrai qu'en cas de coupure du circuit de commande, l'éclairage sera ON avec un NF

Reste qu'avec de l'éclairage les intensités sont négligeable et dans un cas comme dans l'autre cela ne chauffera pas.

Carminas
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Au potager, vous êtes plutôt…

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : Bob35

Visiteurs non identifiés : 203