Pollution du circuit d'eau potable par le circuit de chauffage

Pollution du circuit d’eau potable par le circuit de chauffage

Hors ligne Par ncobrico

avatar - ncobrico
Petit nouveau
Message(s) : 4
le 30/10/2021 à 08h02

Bonjour,

j'ai récemment changé ma chaudière dont l'échangeur thermique était percé. Il y avait dès lors une communication possible entre le circuit d'ECS et le circuit de chauffage. Normalement, la pression du circuit d'eau froide étant plus élevée, il est peu probable que l'échange se soit fait du circuit de chauffage vers le circuit d'ECS. Mais via le ballon, il y a tout de même eu un échange possible. J'ajoute que le circuit de chauffage a été traité par le passé avec un inhibiteur de type Sentinel X100. Mais bon, ça remonte à 2004 et depuis le circuit a été purgé au moins une fois lorsque la quasi-totalité des radiateurs a été changée.

Mais par précaution, dès l'identification de la panne, j'ai donc cessé de consommer l'eau du robinet, la réservant aux seuls usages sanitaires. J'ai e,n effet considéré que les mitigeurs, même sur eau-froide, pouvaient mélanger et puiser un tout petit peu d'ECS.

La chaudière ayant été changée, les réseaux d'ECS et de chauffage sont de nouveau parfaitement étanches l'un de l'autre. Dois-je continuer à proscrire la consommation d'eau du robinet pendant quelques temps ? Dois-je en faire tester la qualité le cas échéant ? Ou bien puis-je considérer qu'il suffit de faire couler l'eau quelques temps pour être certain que la pollution éventuelle a été complétement évacuée ?

Merci d'avance pour vos réponses.

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Hors ligne Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5547
le 30/10/2021 à 08h17

bonjour ; 

ça ne craint plus rien (l eau sanitaire aura permis de remplir a nouveau le circuit chauffage )

a titre d info attention avec les produit sentinel (anti boue /algue ) rinçage obligatoire du circuit chauffage tout les 5 ans (duré de vie du produit ) ; la compo chimique de ces produits peuvent favoriser , voir pricipiter l apparition de boues et d algues dans les circuits chauffage 

 

a+

 

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par Brico30

avatar - Brico30
Modérateur
Message(s) : 7226
le 30/10/2021 à 08h24
Citation :

...Normalement, la pression du circuit d'eau froide étant plus élevée, il est peu probable que l'échange se soit fait du circuit de chauffage vers le circuit d'ECS...

 Salut,
La pollution d'un circuit par un autre se produit par contact des éléments entre eux. La différence de pression n'est pas une barrière à ce problème et elle s'équilibre sur un même réseau, fût il mis en relation sur incident ..!
Lorsque l'échangeur défaillant met au contact les deux circuits la pression du chauffage augmente automatiquement jusqu'au déclenchement de l'appareil pour excès de pression et ouverture de la soupape de chauffage. Si tu n'a pas constaté ce dysfonctionnement tu n'as pas à t'alarmer.
Si, par contre, la pollution est avérée il suffira de vidanger le ballon pour retrouver une eau potable après remplacement de l'échangeur. Pour autant je doute que tu boives de l'eau chaude au robinet !!


Le peu que je sais, c'est à mon ignorance que je le dois.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par ncobrico

avatar - ncobrico
Petit nouveau
Message(s) : 4
le 30/10/2021 à 08h57

Bonjour et merci pour vos réponse.

La communication entre le réseau de chauffage et l'ECS via l'échangeur thermique est avérée. La pression s'est effectivement équilibrée, mais la soupape de sécurité ne s'est pas franchement déclenchée. Elle a peut-être coulé un peu dans le collecteur prévu à cet effet, mais la pression a malgré tout pu monter au-delà de 3 bars.

Je précise que c'est le plombier-chauffagiste qui m'a indiqué de "ne surtout pas boire l'eau du robinet" lorsque la panne a été identifiée. Comme je n'ai pas les yeux rivés sur le manomètre de la chaudière, surtout en période estivale, je ne sais pas depuis combien de temps l'échangeur était percé. La panne était en effet imperceptible en usage ECS seule, si ce n'est une consommation de gaz un peu plus élevée et probablement une quantité d'eau difficile à estimer qui est partie via la soupape de sécurité, si tant est que cette dernière ait vraiment fonctionné...

Je dirais que la pollution évoquée est une hypothèse, une possibilité, mais non elle n'est pas avérée.

Bien sûr, je ne bois pas d'eau chaude. Mais comme les mitigeurs ne sont pas forcément totalement étanche entre eau froide et ECS, j'ai arrêté de boire de l'eau froide, le temps que les travaux de remplacement de la chaudière soient effectués. Par précaution.

Ma question c'était plus de savoir si, une fois la nouvelle chaudière en service, il suffisait de faire couler l'ECS, puis l'eau froide, sur l'ensemble des points de puisage et ce pendant un certain temps, pour considérer que le volume a été totalement renouvelé et que tout risque de consommation d'une eau polluée par le circuit de chauffage est proscrite.

J'admets que je psychote peut-être un peu, mais je fais boire l'eau du robinet à mes enfants, donc je n'ai pas envie de faire n'importe-quoi.

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

L’automne arrive, qu’allez-vous faire dans votre jardin ?

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : -

Visiteurs non identifiés : 26