Ballon d’eau chaude qui ne redémarre pas après nettoyage... - page 2

Hors ligne Par kbc29

avatar - kbc29
Bricoleur
Message(s) : 94
le 07/08/2022 à 23h45

Bonjour,
J'ai procédé ce jour au nettoyage de mon ballon Atalantic de 200 l en plongeant le bloc résistance dans un seau d'une solution d'acide sulfamique dilué (photo en PJ)

J'ai changé l'anode qui était bouffée et devait avoir 15 ans.

Je remonte et je clique le thermostat.

Résultat : rien de rien ... (c'est tout moi ce genre de mésaventure...)

Quelqu'un aurait-il une idée de ce qui se passe ?

Merci du retour

 

 

Images jointes :

IMG_7056.JPG
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Hors ligne Par kbc29

avatar - kbc29
Bricoleur
Message(s) : 94
le 09/08/2022 à 10h40
legosanstrique a écrit :

A priori il s'agit d'un thermostat enfichable, si le courant arrive bien jusqu'en sortie de thermostat, c'est probablement un mauvais contact qui se produit au niveau des broches femelles de la résistance.

 J'ai plus ou moins vérifié puisque l'ensemble baignait dans la solution diluée d'acide sulfamique et que des dépôts se forment

Ce serait surprenant vu que je suis parvenu à mesurer la résistance avec le multimètre.

Mais je vais vérifier effectivement

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 6025
le 09/08/2022 à 15h56

bonjour ; 

220v entre ph /n sur l aquastat ?

a+

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par kbc29

avatar - kbc29
Bricoleur
Message(s) : 94
le 09/08/2022 à 23h38

C'était bien une erreur de cadet : c'était bien un contact sur une des fiches qui ne se faisait pas... non pas parce qu'il y avait de la crasse mais parce que la fiche opposée que je ne voyais pas (voir photo) n'était pas embrochée et que donc ça dépassait à l'extérieur !

Je me disais bien aussi que ça s'enfichait mois bien qu'avant. Mais comme je l'avais fait il y a 3 ans...

Bref, opération ballon biannuelle réussie encore une fois pour pas cher en prenant son temps : 17 € mon anode et 100 g tout au plus d'acide sulfamique (environ 1 €), 250 litres d'eau (environ 1 €) soit grosso modo 20 €.

Mais surtout, la consigne principale est avant tout  à chaque fois qu'on intervient sur le ballon : il FAUT VERIFIER 2 FOIS PLUTOT QU'UNE QUE LE JUS EST COUPE

Et ainsi, il n'y a vraiment pas de gros soucis pour faire cette manipulation soi même plutôt que de s'entendre dire que le ballon doit être changé tous les 10 ans, la résistance changée dès qu'il y a du tartre...

Bref d'avoir la flemme de faire les choses par soi même...

C'est ça le pouvoir d'achat ! 

Images jointes :

IMG_7077.JPG IMG_7075.JPG
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - legosanstrique
Architecte
Message(s) : 1599
le 10/08/2022 à 09h55

Bonjour,

Ok, merci du retour d'info. A noter quand même que sur un ballon (un peu plus cher certes !) mais à résistance stéatite équipé ACI (anti corrosion intégral) et anode en titane hybride, non seulement les périodes d'entretiens sont beaucoup plus espacés (c'est selon le th et la température de l'eau chaude sanitaire)  mais aussi et surtout les risques de corrosion sont encore plus réduites sans oublier les raccords diélectriques si les canalisations sont en cuivre.

Le détartrage d'un ballon n'est pas très compliqué mais il reste malgré tout assez fastidieux et on comprend pourquoi cela n'intéresse pas trop les plombiers.

@+


Avec un arbre on fabrique 1 million d’allumettes, il suffit d’une allumette pour brûler un million d’arbres.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Au potager, vous êtes plutôt…

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : les3c19

Visiteurs non identifiés : 165