Isolation des murs et condensation

Isolation des murs et condensation

avatar - Phillamarmotte7
Apprenti bricoleur
Message(s) : 26
le 06/09/2014 à 16h21
Bonjour à toutes et tous,

Tout nouveau sur ce forum, je m'en remet à vos avis experts.

Je suis propriétaire d'une belle maison ancienne (construite vers 1850) entièrement rénovée entre 1992 et 2003 par l'ancien propriétaire.

Nous venons de refaire toute la charpente et la toiture en méthode sarking avec des panneaux de fibre de bois en 100.

Nous avons également changé toutes les fenêtres (simple vitrage) par du double vitrage pvc blanc.

Nous comptons maintenant nous attaquer à l'isolation des murs par l'intérieur. Actuellement, les murs intérieurs sont en carreaux de plâtre avec un vide d'air derrière. Toute l'électricité passe par saignées dans les carreaux de plâtre.

Pour entre guillemet nous facilité la tâche et ne pas engendrer plus de travaux qu'il ne serait nécessaire, nous pensions faire une isolation supplémentaire classique armature en ferraille, laine de verre en 100 avec un R de 2.5 et BA13.

Puis pour récupérer d'éventuelles sources d'électricité, utiliser des WAGO pour ne pas avoir à tout retirer. Chaque pièce à une arrivée en 1.5 et une autre en 2.5...à l'avenir, j'en rajouterai une en 2.5 pour un chauffage électrique.

Ma question est donc celle ci: Notre "double" isolation ne risque t-elle pas de créer de la condensation dans les murs. Mon avis avec expérience me tends à dire que non puisque il y aura le vide d'air. Mais bon, je préfère confirmer.

Sinon, concernant les murs extérieurs, nous constatons qu'ils sont légèrement humide. Très bientôt, nous allons creuser une tranchée tout autour de la maison et y insérer les plaques d'étanchéité des fondation + drains pour être sereins à l'avenir. Est ce une bonne idée ou il y à plus simple?

Merci beaucoup pour vos réponses
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Par kriske

avatar - kriske
Modérateur
Message(s) : 42024
le 06/09/2014 à 16h37
coucou

cela ne devrait pas poser de problème

par contre pour l'électricité, je ne cois pas que de simples wago conviennent pour la prolongation

il faudrait interroger le forum électricité à ce sujet

Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - Phillamarmotte7
Apprenti bricoleur
Message(s) : 26
le 06/09/2014 à 16h40
Bonjour Kriske,

J'ai un ami électricen de profession qui m'a dit que cela ne posais aucun problème:

Je relie mon WAGO sur l'ancienne installation, je prolonge avec ma rallonge et j'enferme le raccord dans l'ancienne boite dans le carreau de plâtre...ainsi, aucun risque éventuel.

Merci pour le reste
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par kriske

avatar - kriske
Modérateur
Message(s) : 42024
le 06/09/2014 à 20h01
coucou

ok si les wagos sont dans une boite et les fils sous tubes

Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - Marc Isover
Contremaître
Message(s) : 382
le 12/09/2014 à 18h40
Bonjour Phillamarmotte7,

Pour améliorer l’isolation existante des murs de votre maison et vous faciliter la mise en œuvre, vous pourriez aussi opter pour un système de type Optima murs. Ce système permet une pose continue de l’isolant, contrairement à une solution d’isolation entre rails et montants qui génère un pont thermique de l’ordre de 45% par la discontinuité de l’isolant. Sinon, la résistance thermique que vous annoncez R= 2,50 m².K/W correspond en fait à un produit au lambda de 0,040 W/m.K. Or, s’il s’agit d’un produit souple, ils sont interdits en pose verticale puisqu’il faut impérativement une résistance mécanique pour ce type d’isolation. Il faut donc vous assurer au minimum de la semi-rigidité de l’isolant choisi dès lors que vous isolez des murs.

Si vous disposez de 100 mm pour isoler, vous pourriez obtenir une meilleure résistance thermique et donc gagner en confort et en économie d’énergie ! En effet, en utilisant par exemple une laine minérale au de lambda 0,032 W/m.K, vous pouvez atteindre une résistance thermique R= 3,15 m².K/W, d’autant qu’aujourd’hui on vise plutôt R = 4m2.K/W, en murs comme en sol, pour du bâtiment à basse consommation.

Côté mise en œuvre, si vous optez pour le système Optima murs, il vous faudra utiliser des fixations adaptées aux carreaux de plâtre pour poser la fourrure horizontale à poser à une hauteur maximale de 1,35 m du sol.
Côté électricité, ce système permet de passer facilement le câblage entre l’isolant et les fourrures portant les plaques de plâtre.

Pensez aussi, si ce n’est déjà fait, à mettre en place une VMC (de préférence hygro-réglable) afin d’assurer un renouvellement de l’air ambiant et limiter ainsi les risques d’humidité. Vos nouvelles fenêtres sont certainement plus étanches que les anciennes ;-) D’ailleurs, comportent-elles bien des ouvertures de ventilation afin de favoriser le renouvellement de l’air ? Si ce n’est pas le cas, les risques d’humidité intérieure sont réels sauf à avoir mis en œuvre une VMC double-flux.

Concernant votre humidité en soubassement, votre démarche est la bonne, à savoir : mettre en place un drain bâtiment puis étanchéifier les soubassements. Voilà un lien vous montrant par des schémas les bonnes pratiques de mise en place : Je ne sais pas ce que vous entendez par « plaques d'étanchéité des fondations » mais vous pouvez effectivement profiter de la pose du drain pour isoler vos murs enterrés afin de limiter le pont thermique de la dalle basse. Par exemple, les panneaux de type « Perimate DI-A » ont une double fonction : isolation thermique + drainage.

Il est encore trop tôt pour hiberner….la marmotte va devoir se mettre au boulot Clin d\'oeil
Alors bon courage !

Marc, conseiller technique Isover
ou créer un compte pour participer à la conversation.
Par Utilisateur désinscrit
Utilisateur désinscrit
avatar - anonyme
le 13/09/2014 à 09h15
Bonjour.
Phillamarmotte7 a écrit :

Je relie mon WAGO sur l'ancienne installation, je prolonge avec ma rallonge et j'enferme le raccord dans l'ancienne boite dans le carreau de plâtre...ainsi, aucun risque éventuel.

Sauf que les connexions doivent rester accessibles : je crains que dans ton projet cela ne le soit pas...
Salut !
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - Phillamarmotte7
Apprenti bricoleur
Message(s) : 26
le 24/09/2014 à 19h42
Effectivement, les connexion doivent rester accessibles. Elles le seront mais je devrais retirer la prise ainsi que le boitier.

Après, je tiens à faire un très léger retour en arrière...environ 20 ans, pas si loin.

Cette époque ou les réseaux électriques domestiques se résumaient pour la grande majorité à des câbles en 1.5 gaînés de textiles, des raccords au chatterton enfermés dans de la poussière ou parfois même scellés dans les enduits. Les tableaux électriques sans interdifs avec genre 8 disjoncteurs pour une maison de 150m²...bref, vous m'avez compris.

Un bon raccord WAGO, réalisé correctement, sans tension, sans rien, enfermé proprement dans une boite ne craint, je pense, vraiment pas grand chose.

Après, je ne suis pas électricien non plus. Mais je suis chef de cuisine. Si vous voulez, on peut faire le même discours concernant l'hygiène dans nos cuisines entre aujourd'hui et il y à 20 ans.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Poubelle verte, jaune, bleue, grise, rouge...
54 % C'est bon, je maîtrise les couleurs pour mes déchets (33)
31 % Hum, je vérifie souvent quelles sont les règles du tri sélectif (19)
15 % C'est un peu complexe, mais je fais du mieux que je peux (9)

61 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : -

Visiteurs non identifiés : 62