Valider plan ossature métallique plafond suspendu

Hors ligne Par arnofly

avatar - arnofly
Apprenti bricoleur
Message(s) : 10
le 18/09/2022 à 11h11

Bonjour à tous,

On est dimanche est j'suis bricoleur, alors il n'y a pas meilleur endroit où poser mes 2 ou 3 questions qui me taraude et m'empêche d'avancer, de peur de mal faire. Donc, si une âme charitable avait la gentillesse, d'y répondre je serais rassuré pour continuer la pose de mon premier faux-plafond, en rose ci-dessous, mais il sera blanc en vrai, hein ! Sourire

Je suis en train de créer une cloison de séparation entre le salon et la cuisine et un plafond suspendu (sûrement avec des éclairages incorporés). Il sera fixé sur une dalle béton avec des chevilles laiton, tiges filetés et cavaliers. Ce faux-plafond recouvrera seulement la partie cuisine dans la pièce de vie. Il fait autour de 5m² (254 x 220 cm). J'ai commencé à monter l'ossature métallique, mais même après avoir lu 3 "DTU" (Placo, Siniat et GIOFS) je m'interroge sur la répartition des suspentes, car mon voisin (électricien de métier) m'a mis le doute. Si j'ai bien compris, il me dit de répartir un peu les suspentes "par plaque de plâtre", alors que j'ai cru comprendre à travers la documentation qu'il fallait répartir la charge sur l'ensemble du plafond, donc sans tenir compte de la position des plaques, non ? Et pour lui, 120 cm entre chaque suspente c'est trop. Il me conseille un entraxe autour de 80 cm.

Voilà où j'en suis actuellement :

La cloison sera en T, mais je ferais le retour de 68 cm de long (voir plan plus haut) après la pose du faux-plafond, ça me semble plus simple comme ça. Est-il judicieux de mettre des suspentes pile-poil au dessus du retour (cloison 68 cm) en question ou au contraire tenir compte de ce retour (qui devrait participer théoriquement à soutenir une fourrure) pour ne pas mettre de suspentes à cet endroit là ?

Sur la photo, on voit la joue de droite (l'autre n'est pas encore posée) que j'ai fixée aussi solidement qu'une fourrure (chevilles laitons et tige fileté 6 mm) avec un entraxe de 60 cm entre chaque fixation. Les petits montants sont reliés aux rails avec des vis métal-métal TRPF. Je voudrais me servir de cette joue comme une fourrure (ou une cornière). Ce montage est-il assez solide pour ça ?

Ci-dessous, 2 plans du plafond que j'ai fait avec un logiciel pas prévu pour ça (mais que je connais bien), alors on ne voit pas les cotes. Sur le premier plan l'entraxe maxi entre 2 suspentes est de 108 cm et sur le deuxième plan, l'entraxe entre chaque suspente est de 70 cm. Les premières suspentes sont à moins de 20 cm des cornières. L'entraxe des fourrures est entre 30 et 35 cm seulement et 50 cm au centre. J'ai procédé ainsi pour ne pas avoir de fourrure au niveau de la circulation dans la cuisine.

  • 2 rectangles marrons pour les 2 plans de travail par transparence
  • Barres grises : fourrures
  • Barres roses : joues/cornières de l'ossature
  • Lignes jaunes horizontales : jonctions entre les plaques de plâtre
1er plan (v06)2ème plan (v07)

 

Je prévois 2 plaques de 120 et une chute dans le fond. J'ai aussi une version avec une plaque de 120 centrée plus 2 autres plaques qui font un peu plus de 60 cm en avant et en arrière du plafond.

En pièce-jointe, une photocopie du premier plan (v06) sur laquelle j'ai ajouté les cotes au stylo.

J'attends vos retour avec impatience, car je suis un peu bloqué en attendant.

D'avance merci à ceux qui auront la gentillesse de se pencher sur mon problème et qui aiment la lecture Sourire

Images jointes :

plafond_v06.png plafond_v07.png
Documents joints :
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

avatar - Nicolas76910
Architecte
Message(s) : 1903
le 19/09/2022 à 14h16

Bonjour,

Le plan V06 avec les suspentes en quinconce me paraît très bien. La répartition en quinconce permet de rigidifier les fourrures tout en espaçant les suspentes. Et rien de vous empêche de réduire l'écart entre les suspentes (120cm est un maximum pas une valeur impérative) pour en ajouter une sous chaque fourrure tout en restant dans cette répartition en quinconce.

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Hors ligne Par arnofly

avatar - arnofly
Apprenti bricoleur
Message(s) : 10
le 19/09/2022 à 17h06

En suivant vos recommandations, voici une version 10 où je ne prévois plus d'encastrer un éclairage (panneau LED) au centre de la circulation dans la cuisine. Je vais installer un éclairage linéaire encastré (7 mm de profondeur dans la plaque) à la place. Dans cet esprit :

Pour impacter au minimum l'isolation, je prévois de fixer la cornière de 210 cm (en haut du plan)  avec 4 chevilles Molly (66 cm d'entraxe) sur la contre-cloison en plaques de plâtres servant à isoler de l'extérieur. Les premières suspentes seront à 19 cm du mur. L'entraxe est suffisant ?

Afin de rendre le plan plus lisible, les joues du faux-plafond sont maintenant en bleu et les cornières toujours en rose. J'ai décollé la première fourrure du mur de 5 cm, sinon je n'arriverai pas à percer si prêt du mur avec mon perforateur.

J'attire votre attention sur la fourrure qui est à 10 cm de la joue de droite. Je sais pas si elle est vraiment utile. Sans elle l'entraxe serait 54 cm entre la joue (en bleu donc) et la fourrure au bout de la cloison de 68 cm de large. Je la laisse surtout pour renforcer la solidité de la cloison de 68 cm. Utile ou pas d’après vous cette fourrure ?

Encore merci d'avoir pris le temps de donner votre avis.

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Au potager, vous êtes plutôt…

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : Tazmania

Visiteurs non identifiés : 316