Isolation rampant de combles aménagés : double couche indispensable + quelle (...)

Isolation rampant de combles aménagés : double couche indispensable + quelle distance entre tuile et isolant ?

avatar - max_bricole
Apprenti bricoleur
Message(s) : 48
le 28/08/2021 à 07h28

Bonjour,

Je vais prochainement isoler les rampants de mes combles pour faire une chambre. C'est une première.

Est-il indispensable d'isoler en 2 couches ? Quelle distance dois-je laisser entre la tuile et l'isolant ?

Je pense partir sur des panneaux de laine de roche (visiblement plus confort l'été que la laine de verre). Je vise un R entre 7 et 8. 

La distance entre les tuiles et le bastaing est environ 22 cm (cf photo)

Merci par avance pour votre aide

Cordialement,

Maxence

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

avatar - max_bricole
Apprenti bricoleur
Message(s) : 48
le 28/08/2021 à 10h30

Rockwool, je viens de voir, propose le produit Rockcomble évolution qui permet de faire l'install en une couche. 

https://www.youtube.com/watch?v=s7ZZoc5xRvU

Lambda de 33. 

J'avais lu qu'il était conseillé de faire l'isolation en 2 couches et un artisan m'avait proposé un devis avec 2 couches (140 et 60). Alors je ne sais pas quelle est la meilleure solution.

Maxence

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par le+bo

avatar - le+bo
Promoteur
Message(s) : 2181
le 28/08/2021 à 12h05

Bonjour,

Mon avis avant celui des pros en isolation du forum :

croiser 2 couches plus simple et permet de limiter les entrées d'air , laisser minimum 2 cm pour ventilation ,  il n'y a pas de sous couche sous toiture (pas d'entrée d'eau ou de neige poudreuse j'espère).

On voit un rail métal, pas pour fixer le placo ? car on ne voit pas de suspentes.

Les sites des fabricants propose des tutos en ligne plutôt bien faits et heureusement 😀


Cordialement

Le + Bo F
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - max_bricole
Apprenti bricoleur
Message(s) : 48
le 28/08/2021 à 18h40

Bonjour le+bo, merci pour ton retour.

Quand tu dis "il n'y a pas de sous couche sous toiture (pas d'entrée d'eau ou de neige poudreuse j'espère)", je suis désolé je ne comprends pas. Il faut mettre une sous-couche avant d'isoler ? Je pensais mettre la laine isolante directement ...

Le rail fait partie de la ferme en acier qui compose ma charpente. Je suis aussi preneur de conseil concernant les suspentes.

Et pour les tutos effectivement il y en a des très bons 😀.

Je suis d'ailleurs tombé sur une vidéo très instructive où la personne recommande d'isoler avec de la laine de bois ou du chanvre. La voici.

https://www.youtube.com/watch?v=GEDCLEr62v4

Du coup je ne suis plus aussi sur de mettre de la laine de roche. J'aimerai bien des avis également sur laine de bois vs laine de roche 😅. Merci

Maxence

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par Goodluckk

avatar - Goodluckk
Contremaître
Message(s) : 227
le 28/08/2021 à 20h30

Bsr,

Sans parler d'isolation, cette charpente à été restaurée ou renforcée, donc il serait peut-être bien aussi de prendre en considération le poids du futur isolant. 

Bye 


Ni pour, ni contre, bien au contraire
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - max_bricole
Apprenti bricoleur
Message(s) : 48
le 29/08/2021 à 08h49

Bonjour Goodluckk,

Merci pour ton retour.

Il s'agit d'une rénovation. J'avais de la fermette avant. J'ai fait appel à un charpentier qui a donc restructuré ma charpente avec la pose d'une ferme en acier : entraits et arbalétriers en HEA 120 et lisses en HEA 100. Des Bastaings qui partent des lisses reprennent la charge de la toiture (entraxe 96 cm)

Max

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par le+bo

avatar - le+bo
Promoteur
Message(s) : 2181
le 29/08/2021 à 08h57

Bonjour,

Pour la sous couche, pas de pose de l'intérieur par en dessous, si pas d'infiltrations , pas de soucis.

Pour le reste , désolé pas d'avis : connaît pas ce type de charpente ni la laine de bois.

çà n'aide pas beaucoup, d'autres avis vont suivre...


Cordialement

Le + Bo F
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - Marc Isover
Contremaître
Message(s) : 403
le 31/08/2021 à 15h27

Bonjour à tous,

Il n’est pas indispensable d’isoler en double couche, l’essentiel est d’avoir une forte résistance thermique de l’isolant tout en conservant une lame d’air circulante (j’ai bien dit et écrit circulante) sous toute la surface de la couverture.

Cette lame d’air doit être de 2 cm minimum et varie selon le type de couverture et la distance de pignons à pignons. Au-delà de 12 m, elle doit passer à 4 cm.

Le confort d’été , contrairement à ce que l’on lit de droite et de gauche est très peu lié à la densité de l’isolant. Cela joue de 0°c à 1.5°C selon les études connues. Un bon confort d’été, cela commence par une forte résistance thermique de l’isolant pour freiner la pénétration de la chaleur et se poursuit par cette fameuse ventilation en sous face de la couverture où il peut faire jusque 70/80°c en plein été au soleil et continue (pour les principaux paramètres) par l’occultation par l’extérieur des fenêtres de toit pour éviter que les vitrages ne se transforment en radiateurs allumés en pleine puissance en plein été. D’autres facteurs jouent aussi comme l’activité humaine : on évite de faire fonctionner le four en période de cuisine ou de repasser dans les heures les plus chaudes.

Isoler en double couche, quand c’est possible, permet de profiter de cet espace. Dans des régions très chaudes, ll peut être opportun de privilégier cet espace au profit d’une lame d’air circulante plus importante (à condition aussi d’avoir suffisamment de hauteur pour isoler fortement). La résistance thermique R (on ne raisonne pas en épaisseur) doit être de l’ordre de 7 à 8 et plus si possible comme vous l’avez envisagé. Pour l’obtenir plus facilement, on trouve des laines minérales en lambda 32 ou mieux encore 30 pour y parvenir plus facilement.

Si cela vous intéresse, je développerai un peu plus à la demande et répondrai à vos questions.

Dans l’attente de vous lire.

Cordialement


Marc, conseiller technique Isover
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - max_bricole
Apprenti bricoleur
Message(s) : 48
le 02/09/2021 à 09h08

Bonjour Marc,

Merci pour vos explications très détaillées.

J'ai 6,40 m de pignon à pignon donc ma lame d'air doit être de 2 cm. Pouvez-vous clarifier le terme circulant ? Je comprend que je ne dois avoir aucun obstacle empêchant l'air de circuler "horizontalement" entre la tuile et l'isolant. Est-ce bien ça ?

Je lis effectivement beaucoup de choses sur la densité de l'isolant comme premier critère empêchant la pénétration de la chaleur. Vous dites que la résistance thermique de l'isolant doit être privilégié. Le lambda prime. J'étais parti au départ sur de la laine de roche plus efficace que la laine de verre (plus confort concernant la chaleur) selon mon charpentier qui m'avait fait un devis pour l'isolation de mes combles.

J'avoue que j'hésite encore entre la laine de roche et les laines végétales comme la laine de bois.

Max

ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - Marc Isover
Contremaître
Message(s) : 403
le 02/09/2021 à 12h28

Bonjour Max,

Circulant signifie qu’il doit y avoir des « ouvertures » en partie haute et basse afin de faire circuler l’air.

Un bon et donc petit lambda, combiné à une forte épaisseur de l’isolant, permet d’atteindre un R élevé. C’est le facteur prépondérant pour le confort d’été. Si vous avez regardé et étudié l’étude que je vous ai donné en lien (j’en ai deux autres qui arrivent aux mêmes conclusions), vous avez pu lire que la densité de l’isolant n’intervenait que pour une faible part dans le confort d’été. Que représente en effet la masse de l’isolant par rapport à celle du bâti ?… rien ou presque. Vous pourrez communiquer cette étude à votre artisan Clin d\'oeil Je connais ce discours, erroné à mon sens et qui est plus un discours marketing (demandez à ce que l’on vous communique une étude thermique globale (qui prenne en compte le bâtiment) qui prouve le contraire, vous risquez d’attendre un moment…

Il y a d’autres paramètres à prendre en compte comme le rapport prix/performance (avantage à la laine de verre), la facilité de mise en œuvre (idem), le classement au feu (idem) pour quelques-uns des critères qui permettent de faire un choix.

A dispo pour poursuivre cet échange avec grand plaisir.

Marc


Marc, conseiller technique Isover
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - max_bricole
Apprenti bricoleur
Message(s) : 48
le 02/10/2021 à 09h19

Bonjour,

Après réflexion, je pense partir sur des panneaux de fibres de bois pour isoler mes rampants, désolé Marc ;-).  

Je vais suivre le conseil de le+bo, isoler en 2 couches (c'est plus facile pour manipuler les panneaux et les ajuster d'autant plus que la fibre de bois est moins souple que la laine de verre).

J'ai 2 questions

1°) concernant l'espace que je dois laisser entre la tuile et l'isolant, j'ai mesuré 2,5 cm entre le point le plus bas de la tuile et le bois (cf. photo). 

Comme la lame d'air si j'ai bien compris doit être de 2 cm, plaquer le panneau isolant contre le bois suffit pour assurer une bonne circulation de l'air. Je n'ai pas besoin de laisser plus d'espace. Pouvez vous me confirmer ?

2°) J'ai 15 cm de largeur chevron + bastaing. La question : quelle épaisseur d'isolant choisir pour la première couche. Comme le chevron fait 9,5, je pensais partir sur du 100. 

Pour la 2ème couche, je pense mettre aussi du 100 pour avoir une isolation correcte.

Merci par avance pour votre aide et vos conseils

Max

ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - Marc Isover
Contremaître
Message(s) : 403
le 04/10/2021 à 15h08

Bonjour Max, bonjour à tous,

Pas de souci pour Marc, ISOVER vend aussi de la laine de bois (marque ISONAT) Clin d\'oeil ).

Je vous invite à aller sur leur site pour voir la mise en œuvre préconisée.

Pour le point 2, ce n’est pas en épaisseur qu’il faut raisonner mais en R. Les lambda des différents isolants ne sont pas identiques et par conséquent leur performance différent à épaisseur égale (plus le lambda est petit, plus le matériau est performant en isolation thermique). Les R des différentes couches s’additionnent si pas de circulation parasite d’air entre deux lits d’isolant. Le R recommandé en combles est de l’ordre de 8.

On reparle du R possible entre les différents isolants et du rapport prix performance ? La disponibilité actuelle de certains isolants peut aussi malheureusement être un critère de choix.

Bonne isolation, quel que soit le matériau employé !

Marc


Marc, conseiller technique Isover
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - max_bricole
Apprenti bricoleur
Message(s) : 48
le 08/10/2021 à 06h24

Bonjour Marc, merci pour ton retour. Les documents sur ton site vont m'être très utile.

Oui il faut raisonner en R. Je parlais de l'épaisseur concernant la largeur de mes chevrons et bastaings car j'ai un décalage comme tu vois sur la photo entre les 2. Le bastaing évidemment ne va pas dans la continuité du chevron. C'est une rénovation : avant j'avais de la fermette. Un charpentier a posé une ferme en acier et a complété avec les bastaings.

Mon idée est de mettre une première couche d'isolant avec une épaisseur égale ou presque avec la largeur du chevron puis une deuxième couche.

C'est vrai que la pénurie actuelle sur certains matériaux est à prendre en compte mais je préfère prendre le temps pour faire une bonne isolation et surtout faire en sorte qu'on étouffe pas l'été dans les combles. De ce point de vue, je pense que la laine de bois est supérieure à la laine de verre.

Je veux bien qu'on continue la discussion sur les différents isolants. :-)

Max

 

ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - Marc Isover
Contremaître
Message(s) : 403
le 08/10/2021 à 08h40
max_bricole a écrit :

Bonjour Marc, merci pour ton retour. Les documents sur ton site vont m'être très utile.

Oui il faut raisonner en R. Je parlais de l'épaisseur concernant la largeur de mes chevrons et bastaings car j'ai un décalage comme tu vois sur la photo entre les 2. Le bastaing évidemment ne va pas dans la continuité du chevron. C'est une rénovation : avant j'avais de la fermette. Un charpentier a posé une ferme en acier et a complété avec les bastaings.

Mon idée est de mettre une première couche d'isolant avec une épaisseur égale ou presque avec la largeur du chevron puis une deuxième couche.

C'est vrai que la pénurie actuelle sur certains matériaux est à prendre en compte mais je préfère prendre le temps pour faire une bonne isolation et surtout faire en sorte qu'on étouffe pas l'été dans les combles. De ce point de vue, je pense que la laine de bois est supérieure à la laine de verre.

Je veux bien qu'on continue la discussion sur les différents isolants. :-)

Max

 

Bonjour Max (j'espère que tu n'es pas une menace Clin d\'oeil ),

Gain de la laine de bois/laine de verre au niveau du confort d'été : de 0 à 1 °C à moins que tu aies une étude thermique contradictoire à me montrer Clin d\'oeil (depuis le temps que je cherche !).

Points essentiels :

- Forte résistance thermique pour freiner la pénétration de la chaleur

- Surventilation nocturne pour refroidir le bâti

-  Occultation des ouvrants par l'extérieur pour éviter que les vitrages ne se transforment en radiateur allumé quand le soleil passe dessus 

Au plaisir d'échanger 

Marc

 


Marc, conseiller technique Isover
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

L’automne arrive, qu’allez-vous faire dans votre jardin ?
43 % Ramasser les feuilles mortes pour le compost (6)
29 % Le mettre en hivernage, commme moi (4)
14 % Récolter les courges et salades d'hiver (2)
14 % Planter de l'ail d'automne pour une haleine au top (2)

14 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : efred , bricodi , flodereims

Visiteurs non identifiés : 303