Rénovation de mes combles en bacula ! Oula Oula !

Rénovation de mes combles en bacula ! Oula Oula !

avatar - PetitPiment
Petit nouveau
Message(s) : 3
le 03/03/2021 à 22h09

Bonjour,

 

Il y a deux ans j'ai fait l'acquisition d'un appartement de 40m² au 5eme étage d'un immeuble des années 1930 situé dans le 93. Était compris dans le lot d'anciennes chambres de bonnes situé juste au dessus que j'aimerai a présent aménager en un grand studio. A savoir que la toiture n'a pas été changé depuis 1961 (les tuiles ne sont plus fabriqué et introuvable en occasion) et que les rampants sont en bacula de 30mm posé sur des chevrons de 65mm. J'ai fais faire des devis pour la réfection de la toiture et la pose d'une isolation par la dessus de type Trysobooster pour un cout total de 68000euros. Un coup important pour la copropriété qui ne souhaite pas s'engager pour le moment, ce que je peux comprendre surtout en ce moment.

Ne sachant pas si ca sera fait dans 1 ou 10ans j'aimerai quand même entreprendre des travaux et j'ai besoin de vos conseil pour prendre la bonne décision car j'hésite entre deux solutions pour l'isolation de mes combles d'une surface de 60m². 

Solution 1 : Déposer tout le bacula puis refaire une isolation avec suspente, laine de bois entre chevron de 40mm puis une seconde couche croisée de laine de bois de 120mm, pose d'un frein vapeur et plaque de BA13. J'ai calculé un R de 4.20, je veux pas mettre plus pour éviter de trop perdre en surface 
Ma crainte en retirant le bacula est de voir apparaître des problèmes de fuite alors que pour le moment j'ai l'impression que le bacula fait barrière même si il y a eu de gros dégât au niveau des solins de cheminée qui on été réparé depuis

Solution 2 : Laisser le plafond en bacula, reboucher les nombreux trous avec grillage fin et enduit ou mousse expansé et faire une isolation autoportante entre panne avec deux couches croisées de 40mm de laine de bois, pose d'un frein vapeur et plaque de BA13. J'obtiendrais un R de 2.10

J'imagine qu'il existe bien d'autres solutions avec d'autres matériaux, je ne sais pas si la laine de bois est vraiment approprié dans mon cas.

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire

Thomas  




Images jointes :

Charpente sans bacula.jpg Plafond bacula.jpg Plafond rampant 1.jpg Rampant et Chemine.jpg Plafond rampant 3.jpg

Dessinateur-Projeteur-Space Planeur sur Autocad / Revit
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

avatar - PetitPiment
Petit nouveau
Message(s) : 3
le 03/03/2021 à 22h11

D'autres image si ca peut aider ainsi qu'un plan du projet 

Ah oui j'oubliais ! Un couvreur va venir d'ici 2 semaines pour remplacer les châssis parisiens par des velux et vas donc casser tout autour 

Images jointes :

Plafond rampant 2.jpg Plafond rampant 4.jpg 01Plan Existant.jpg 02Plan Existant Toiture.jpg 03Plan Projet.jpg

Dessinateur-Projeteur-Space Planeur sur Autocad / Revit
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - Nicolas76910
Architecte
Message(s) : 1552
le 03/03/2021 à 23h01

Bonjour,

Y'a du taff la !!

En tout cas une chose est sûre, à votre place je retire tout dans un premier temps pour ne pas enfermer de vieux trucs et aussi pour gagner en isolation. L'air de rien 30mm de bacula + 40mm entre chevrons c'est 70mm d'isolation possible de gagné par rapport à l'option" "garder le bacula".

Moi aussi je rénove un appartement sous combles et sur les bons conseils de Marc Isover entre autres, je pars sur 45mm de laine de verre (lambda 0,032) entre chevrons + 140/160mm de laine de verre (lamba identique). Je vise donc 200mm au total pour obtenir un R de plus de 6 ce qui semble être un minimum pour des sous toiture.

Ne pas oublier que l'été le toit va chauffer bien plus qu'un mur donc pour le confort besoin de mieux isoler le toit.

J'ai cherché d'autres isolants mais rien trouvé de plus performant que la laine de verre pour cette utilisation.

ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - Marc Isover
Contremaître
Message(s) : 404
le 04/03/2021 à 10h00

Bonjour Thomas, bonjour Nicolas et bonjour à tous,

Merci tout d’abord à Nicolas pour ses compliments Sourire Je suis heureux que mes conseils aient pu l’aider ! Il faut que je fasse attention à ne pas attraper la grosse tête maintenant (en fait aucun risque, ce n’est pas le genre de la maison Clin d\'oeil ).

Nicolas vous a donné les grandes lignes que je vais reprendre.

Il ne faut pas à mon humble avis chercher à faire du neuf avec du vieux et donc enlever toutes les vieilles parties, il va y avoir quantité de gravats à évacuer Triste

Profitez-en pour faire vérifier la partie de couverture qui vous concerne. Le couvreur qui vient remplacer les châssis parisiens par des fenêtres de toit devrait pourvoir faire ça Clin d\'oeil Prenez-absolument ces fenêtres de toit avec des volets extérieurs roulants (existe au auto alimenté avec des petits panneaux solaires intégrés) : vous ne le regretterez pas en été quand le soleil donne sur le vitrage. Sinon, ce dernier se comportera comme un radiateur allumé à fond en plein été quand le soleil donne Triste. J’ai installé ça chez moi au printemps dernier et j’en ai bénéficié pendant les périodes de canicule. Nous les fermons aussi en hiver quand il fait froid, c’est toujours ça de gagné, le matelas d’air plus ou moins immobile.

Pour ce qui est de l’isolant, la nature de ce dernier influe peu dans le confort d’été (cf. étude EMPA  par exemple). Il en existe d’autres qui arrivent aux mêmes conclusions si cela vous intéresse. Vous pouvez prendre de la laine de bois si son caractère bio-sourcé vous intéresse mais vous pourrez obtenir une plus forte résistance thermique à iso-épaisseur avec une laine de verre à petit et donc performant lambda (également appelé conductivité thermique). Il en existe couramment en lambda 32 et même en 30 pour les meilleures de ce qui se fait actuellement. Le but étant d’obtenir la plus forte résistance thermique R possible.

Si vous avez jeté un œil à l’étude, vous avez pu lire l’importance de la sur-ventilation nocturne. Nicolas vous l’a d’ailleurs rappelé avec juste raison que les toits étaient plus chauds que les murs (normal avec l’enseignement direct). Il peut faire 70/80°C sous la toiture exposée au soleil ! Ne négligez donc pas la lame d’air qui doit être épaisse (2 cm minimum) et circulante partout : Pas question de l’obstruer avec l’isolation. Il faut veiller à ce point.

Suivez les conseils de Nicolas : une première couche entre chevrons et une par-dessous plus épaisse, le tout avec une laine (type Isoconfort 35 ou mieux encore 32) à petit lambda et donc performant permettant d’atteindre un fort R.

J’arrête là pour cette première réponse (j’ai déjà été très bavard comme souvent Clin d\'oeil) et je vous laisse revenir vers nous avec les questions que vous ne devriez pas manquer d’avoir.

Un topo récapitulatif sur l’isolation des combles aménagés .

Bonne journée Sourire


Marc, conseiller technique Isover
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - PetitPiment
Petit nouveau
Message(s) : 3
le 05/03/2021 à 01h04

Bonsoir

Merci a tout les deux pour vos explications détaillé et précise. Effectivement je vais suivre les conseilles de Nicolas et partir sur la solution 1, ca va être beaucoup de boulot de tout déposer et d'évacuer dans des petits sacs a gravats par l'escalier mais ca sera plus confortable sur le long terme et comme le dit Marc ca sera l'occasion de vérifier l'état de la toiture.

J'ai déjà passé commande auprès de mon couvreur mais j imagine que les volets électriques peuvent se rajouter après ? je vais voir avec lui.

Comme je pars sur la solutions 1 j'ai vue qu'il existait plusieurs types de suspentes dont le système Intégra 2. C'est la première fois que je vais faire ça, est-ce que ca facilite vraiment la pose des fourrures, de la laine et du frein-vapeur ? Sachant que je vais également faire l'isolation des murs périphérique 

Merci pour les liens ca m'aide beaucoup Sourire 

J'ai une autre question concernant mon plancher, celui ci est composer d'une dalle béton avec brique sur 12cm puis dessus 10cm de sable mélangé ( je ne sais pas trop ) puis après des tomettes de 2cm. Par endroit les tomettes sont scellé et parfois simplement posé sur le lit de sable. L'ensemble n'es plus très plan et j'ai des creux sur 1 a 3cm, j'aimerai récupérer les plus belle tomettes pour les repositionner dans la salle de bain mais retirer le reste.

J'hésite encore entre 3 solutions sachant que je compte  faire passer dans le sol quelques gaines électrique ainsi qu'un tuyau d'évacuation. Je précise également que c'est un vielle immeuble avec une voie bus a proximité, d'ailleurs quand celui ci passe un peu fort on le ressens d'où a mon avis les nombreuses fissures 

Solution 1 : Scelle les tomettes qui bouge et faire un ragréage fibré 

Solution 2 : Retirer les tomettes et un peu de sable ( attention je ne souhaite pas détériorer l'acoustique du sol actuelle ) puis couler une chape en béton léger sur 4cm 

Solution 3 : Retirer les tomettes et un peu de sable puis réaliser une chape sèche avec granule d'égalisation et pose de plaque fermacell ( c'est la solution que je préfère mais elle coute cher ) ou plaque osb

Dans les trois cas j'aimerai mettre dessus une sous-couche type dinachoc S801 de 5mm (j'aimerai du 10mm mais ca pèse un âne mort ) ou un mélange de liège et caoutchouc de 5mm puis après la finition de mon choix

Merci d'avance pour vos retours 

 

Images jointes :

Sol tomette.jpg Sol tomette scellé.jpg Sol tomette sur lit de sable.jpg Sol composition.jpg

Dessinateur-Projeteur-Space Planeur sur Autocad / Revit
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - Marc Isover
Contremaître
Message(s) : 404
le 05/03/2021 à 10h15

Bonjour,

Je confirme, les volets roulants extérieurs (à ne pas confondre avec des rideaux intérieurs plus ou moins occultants) peuvent se rajouter sur des fenêtres de toit existantes : rajout sur deux fenêtres de datant probablement de 1977 et une de 2018 chez nous. Cela se pose par l’extérieur sans souci pour des pros. Il est peut-être également encore temps de modifier la commande faite auprès de votre couvreur. Tant qu’il n’est pas allé les chercher chez son revendeur et qu’elles sont sorties du carton Clin d\'oeil Faites bien attention aussi de savoir si l’ouverture est en partie basse ou haute ! Selon la taille que l’on fait et le positionnement des fenêtres, cela peut tout changer au niveau facilité de manipulation et je parle en connaissance de cause.

Pour en revenir aux suspentes, les suspentes Intégra 2   sont effectivement très bien conçues et même dans des détails que vous ne soupçonnerez pas. Il y a un « vieux » tuto de pose sur la fiche produit et voilà une courte vidéo animée de mise en œuvre  . Imprégnez-vous en avant de vous lancer. Vous en trouverez d’autres sur le net aussi.

Pour ce qui est de l’isolation des murs périphériques, je ne saurais trop vous recommander d’employer le système Optima murs qui est assez aisé à mettre en œuvre et permet une pose continue de l’isolant, gage de réduction des ponts thermiques. On approfondira cette partie un peu plus loin si vous le souhaitez mais il y a déjà de quoi creuser le sujet à partir du lien communiqué et des tutoriels disponibles.

Pour ce qui est du sol, il faut adopter le même principe que pour les rampants. Enlever tout ce qui n’est pas adhérent er repartir sur une base saine. Demander peut-être l’avis d’un acousticien sur les pertinences de montage. Comparez (quand c’est possible...) les performances annoncées d’affaiblissement acoustique des sous-couche, les recommandations de leur fabricant. Nous avons des solutions en sol avec des laines de la famille des Domisol  (LV pour laine de verre et LR pour laine de roche (plus faciles à trouver chez nos revendeurs)) en chape sèche : laine + plancher de répartition + revêtement de sol avec éventuelle sous-couche acoustique selon la nature du revêtement choisi. Allez jeter un œil à la doc en bas à gauche de la fiche produit. Pour la petite histoire, j’ai eu l’occasion de voir ou plutôt d’entendre et de constater chez un beau-frère (vous savez, la fameux beauf Clin d\'oeil ), du parquet flottant spécifique mis en œuvre à l’étage sur lequel le bruit d’un trousseau de clés que l’on faisait tomber faisait un bruit mat étouffé. C’était assez impressionnant. Je pourrais lui demander les références si vous y voyez un intérêt. Un conseil en passant, désolidarisez le revêtement et ce qui va avec des murs en périphérie : l’un et l’autre de doivent « s’exciter » (transmission des vibrations).

Voilà, une fois encore, j’ai été bavard.

N’hésitez pas à me faire signe pour approfondir un point ou un autre.

Bonne journée à tous ! Sourire


Marc, conseiller technique Isover
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

L’automne arrive, qu’allez-vous faire dans votre jardin ?

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : Goodluckk

Visiteurs non identifiés : 214