Conseils pour Acleis GVMC24-4H ELM Leblanc

Conseils pour Acleis GVMC24-4H ELM Leblanc

avatar - electroremy
Apprenti bricoleur
Message(s) : 25
le 11/01/2014 à 23h21
Bonsoir à tous,

Je viens de me faire installer une chaudière murale gaz à condensation Acleis GVMC24-4H ELM Leblanc

Je suis passé par un artisant via Leroy Merlin

J'avais tout préparé pour faire un maximum de travaux moi-même avant la pose de la chaudière : percement du mur pour la ventouse, pose des nourrices juste à côté de la chaudière, percement du mur et mise en place du fourreau gaz. J'avais bien potassé la notice d'installation de la chaudière.

L'installation est finie, la chaudière marche bien et est très silencieuse. Les radiateurs ont été désemboués (j'avais un chauffage au fioul avant), et un produit anti-corrosion anti-boue a été ajouté au circuit de chauffage. J'ai également posé un vase d’expansion supplémentaire; la pression de gonflage des vases est de 1,2 bar, la pression de l'eau de 1,5 bar.

Mais quelques questions restent en suspens.

- Réglage combustion :

La notice précise qu'il y a deux réglages à faire : le débit de gaz minimal et le débit de gaz maximal; cela est à faire en fonction des mesures CO2 / O2 en débit calorifique maximal et minimal. Mais ces réglages n'ont pas été fait à l'installation, l'installateur à dit que les prises de mesures de la ventouse ne servait à rien :-P

Dois-je redemander une intervention ?

La chaudière marche bien mais elle condense beaucoup (pas mal d'eau par via le tuyau d'évacuation des condensat, presque 6 litres par jour) et en plus sur la buse de sortie et sur la grille de protection de la sortie ventouse il y a de la condensation qui se forme et ça coule un peu par terre dehors.

- Sonde extérieure :

Actuellement, j'ai des robinets thermostatiques sur tous les radiateurs sauf le séche serviette de la SDB; j'ai également un thermostat d'ambiance "ON / OFF" programmable, qui est réglé à 21°C pendant les horaires de présence et 17°C pendant les horaires d'absence.

Ce thermostat est câblé sur les entrées Lr et Ls

La notice semble indiquer que la chaudière est prévue pour recevoir une sonde extérieure, ce qui permet de réguler la température de l'eau de chauffage. Mais l'installateur m'a dit que la sonde servait à rien, et pour q'uelle soit prise en compte il fallait acheter la régulation de chauffage ELM Leblanc qui coutait un bras.

Mon point de vue est que la sonde de température extérieure est utile. En ce moment il fait 10°C dehors; en mettant tous mes robinets de radiateurs sur "5" et en réglant la température de l'eau à 27°C j'arrives à avoir entre 20 et 21°C chez moi. La maison est bien isolée, petite, mitoyenne et avec des radiateurs assez grands.

Puis-je mettre une sonde extérieur avec mon thermostat "ON / OFF" ?

Si oui, faut il une sonde ELM Leblanc ou tout type de sonde peut convenir ? La notice indique des valeurs de résistances correspondant à des températures; à mon avis la sonde est juste une thermistance.

- évacuation des condensats

A l'endroit où est installée la chaudière, il est compliqué de mettre une évacuation vers l'égout. La chaudière est dans une cave, j'ai un puisard pas loin (trou de 60cm de profondeur, 60cm x 60cm de large). Le puisard a été fait en cas d'inondation mais j'ai pas été inondé depuis dix ans. Lors de la dernière grosse inondation, il n'y avait eu que 10cm d'eau dans la cave pendant six heures.

Ma question est : puis-je envoyer l'eau des condensats dans le puisard sans problème, ou est-ce que je vais pourrir le sol ?

- mode éco avec message de demande

Dans le manuel d'utilisation et la notice de maintenance trois modes sont indiqués pour l'ECS :
- confort
- éco sans message de demande
- éco avec message de demande

Problème : la touche éco permet uniquement de passer du mode "confort" au mode "éco", sans précision de comment passer du mode avec et sans message de demande.

Merci pour vos réponses, à bientôt !
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5244
le 12/01/2014 à 07h13
bonjour,
*- Réglage combustion :

La notice précise qu'il y a deux réglages à faire : le débit de gaz minimal et le débit de gaz maximal; cela est à faire en fonction des mesures CO2 / O2 en débit calorifique maximal et minimal. Mais ces réglages n'ont pas été fait à l'installation, l'installateur à dit que les prises de mesures de la ventouse ne servait à rien :-P

Dois-je redemander une intervention ?*

oui ,mise en service obligatoire


*La chaudière marche bien mais elle condense beaucoup (pas mal d'eau par via le tuyau d'évacuation des condensat, presque 6 litres par jour) et en plus sur la buse de sortie et sur la grille de protection de la sortie ventouse il y a de la condensation qui se forme et ça coule un peu par terre dehors*

contre pente sur ventouse

*La notice semble indiquer que la chaudière est prévue pour recevoir une sonde extérieure, ce qui permet de réguler la température de l'eau de chauffage. Mais l'installateur m'a dit que la sonde servait à rien, et pour q'uelle soit prise en compte il fallait acheter la régulation de chauffage ELM Leblanc qui coutait un bras.*

faux pour etre au meilleur rendement ,ouvrez les têtes thermo a fond, plus les retours reviennent froid plus vous gagnez de l argent avec cette chaudiere,et oui ,une sonde exte ,c'est du bonheur
4° de différence entre les 2 valeurs c'est de trop, ramenez a 2°


*Ma question est : puis-je envoyer l'eau des condensats dans le puisard sans problème, ou est-ce que je vais pourrir le sol ?*

traitement condensat OBLIGATOIRE AVANT MISE A L EGOUT (ou sur fosse)

*Problème : la touche éco permet uniquement de passer du mode "confort" au mode "éco",*
il suffit d allumer ou eteindre en appuyant sur le bouton (le 2emea droite)

a+




ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - electroremy
Apprenti bricoleur
Message(s) : 25
le 12/01/2014 à 10h01
Merci pour ta réponse Top !

La pente de la ventouse est bonne j'ai mesuré avec un niveau électronique (3° comme dans la doc). En fait ça ne coule pas de la ventouse hormis une goutte de temps en temps; c'est plutôt de la condensation qui se forme sur la grille de protection métallique devant la ventouse (la sortie ventouse est à moins de 1 du sol il a fallut mettre une grille de protection). Il doit rester un peu de vapeur d'eau dans les gaz brûlés qui sortent.

Pour les condensats, je vais faire le raccordement sur mes eaux usées; je me suis renseigné, le traitement n'est nécessaire que si demandé dans le règlement assainissement; ce n'est pas le cas chez moi (tout part dans une station d'épuration urbaine)

La sonde extérieure c'est sûr je vais la mettre ! Je viens de repotasser la notice il est bien dit que la régul avec sonde est intégrée à la carte électronique de la chaudière, et que justement il ne faut pas activer la régulation par sonde si une régulation externe (le fameux thermostat qui coute un bras) est raccordée à la chaudière.

Question à la con : dans la notice ils donnent pour la sonde des valeurs de résistance en fonction de la température. Je dois pouvoir mettre n'importe quelle sonde mais quelle(s) référence(s) utiliser ?

Je vais faire réintervenir les installateurs pour les réglages

A+ merci
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5244
le 12/01/2014 à 11h26
Le rejet d'acide ou d'hydrocarbures dans les eaux usées est un "REJET DELICTUEUX"

La réglementation sanitaire interdit le rejet d'acide et d'hydrocarbure, c'est un délit puni d'amende
(article 29-2 code sanitaire départemental, décret du 3 juin 1994).
Cette réglementation existe afin de prévenir contre les rejets d'acide, or la chaudiére à condensation ne produit pas 1 litres d'acide mais 20 litres par jour!
L'installateur est, ainsi, tenu de mettre en place un dispositif de neutralisation efficace capable de traiter 20 litres d'acide carbonique par jour.
Il est à noter que les personnes ayant une fosse septique ne sont en rien épargné, en effet le rejet d'acide tue les bactéries, il faut donc neutraliser l'eau avant le rejet.

et aussi différents texte de la santé publique et de l environnement...................alors celui qui vous a renseigner peut toujours aller se coucher
Liens relatifs à cet article
Cite:
Code de l'environnement - art. L216-9 (VT)
Code de l'environnement - art. L218-73 (V)
Code de l'environnement - art. L432-2 (VT)

Cité par:
Décret n°2002-865 du 3 mai 2002 - art. 3 (Ab)
Arrêté du 22 juin 2007 - art. 6 (V)
Arrêté du 16 novembre 2009, v. init.
Décret n°2009-1404 du 16 novembre 2009, v. init.
Code de l'environnement - art. D211-88 (V)
Code de l'environnement - art. D211-88 (V)
Code de l'environnement - art. L214-7 (M)
Code de l'environnement - art. L214-7 (V)
Code de l'environnement - art. L214-7 (V)
Code de l'environnement - art. L214-7-2 (VD)
Code de l'environnement - art. L216-3 (V)
Code de l'environnement - art. L216-3 (VD)
Code de l'environnement - art. L216-5 (VT)
Code de l'environnement - art. L216-9 (M)
Code de l'environnement - art. L216-9 (VT)
Code de l'environnement - art. R216-10 (V)
Livre des procédures fiscales - art. L135 P (VD)
Livre des procédures fiscales - art. L135 P (VT)

Codifié par:
Ordonnance 2000-914 2000-09-18 JORF 21 septembre 2000
Loi 2003-591 2003-07-02 art. 31 I JORF 3 juillet 2003

Anciens textes:
Loi 92-3 1992-01-03 art. 22
Loi n°92-3 du 3 janvier 1992 - art. 22 (Ab)

*****Question à la con : dans la notice ils donnent pour la sonde des valeurs de résistance en fonction de la température. Je dois pouvoir mettre n'importe quelle sonde mais quelle(s) référence(s) utiliser ? ****

privilégiez celle du constructeur

a+

ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - electroremy
Apprenti bricoleur
Message(s) : 25
le 13/01/2014 à 22h56
« Privilégiez celle du constructeur » si j’ai posé la question c’est que je ne la trouve pas, et la doc et les listes de pièces détachées ne précisant aucune référence. Les résultats de google me noient de réponses inappropriées.

Concernant les rejets de l’eau de condensation… je pense que tu exagères un peu voir beaucoup. Il y a « acide » et « acide ».

D’abord ce n’est pas 20 litres par jour mais 6. Plus sérieusement, l’eau de condensation est légèrement acide… une chaudière à condensation ne produit pas de l’acide pur… sinon le seau en métal que j’utilise depuis une semaine serai percé… le corps de chauffe de la chaudière aussi, et il ne tiendrais pas 10 ans :-)

Aussi je me serais brûlé la peau en mettant ma main dans le seau…

Pour dire, le seau n’a même pas été légèrement décoloré par l’eau au bout d’une semaine.

Même le vinaigre blanc dilué à 80% que j’utilise pour nettoyer des objets est plus agressif (décoloration visible d’objets en métal après 1/2 heure).

Aucun chauffagiste à qui j’ai parlé ne m’a expliqué qu’un tel système était obligatoire. Chez Leroy Merlin non plus. Ils ne savent même pas ce que c’est ! Pourtant ces gens-là n’hésitent pas à te vendre des trucs inutiles si besoin. Si ce que tu dis est vrai, alors la majorité des installateurs et des équipements de chauffage sont hors la loi.

De même si un tel dispositif de traitement était obligatoire pour des chaudières domestiques, je pense qu’ils en parleraient dans la notice d’installation et d’utilisation. Ce qui n’est pas le cas (alors qu’il y a plusieurs pages sur la réglementation gaz et eau potable, notamment sur le rôle du disconnecteur).

De même, si un tel dispositif de traitement était obligatoire, l’appareil de traitement dont tu parles serait proposé en accessoire.

Les articles de loi que tu cites sont là pour éviter que les artisans, entreprise, et bricoleurs versent des produits chimiques industriels à l’égout (solvants, fluides de traitement de surface usagés, …). Tu as lu le mot « acide » et tu as tiré trop rapidement des conclusions exagérées.
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - electroremy
Apprenti bricoleur
Message(s) : 25
le 13/01/2014 à 23h10
Voici une réponse d'un professionel au sujet du traitement des condensats. NDLR : il commercialise entre autre des systèmes de traitement de l'eau.

Bonjour,

Contrairement à ce que beaucoup de vendeurs/installateurs peuvent laisser penser, il n'y a pas de caractère obligatoire dans la pose d'un neutraliseur !!!!

En effet, la réglementation française (RSD - Règlement Sanitaire Départemental - art. 29-2) ne fait pas expressément mention des rejets des chaudières à condensation parmi les effluents faisant l’objet d’un déversement délictueux dans le réseau des eaux usées. En habitat individuel domestique, le traitement des condensats ne présente donc pas de caractère obligatoire en France contrairement à d’autres pays de la Communauté européenne.

En outre, les DTU sont des documents qui contiennent les règles techniques relatives à l'exécution des travaux de bâtiment. Ils sont reconnus et approuvés par les professionnels de la construction et servent de référence aux experts des assurances et des tribunaux. Leur non-respect peut entraîner l'exclusion des garanties offertes par les polices individuelles de base pour un professionnel mais à nouveau, ils ne représentent qu'une directive et ne sont en aucun cas une obligation. Un professionnel (ou un particulier) est ainsi totalement libre de s'y conformé ou non, il en a le droit ! Le DTU reste un texte technique, permettent de guider l’exécutant et surtout une référence en cas de litige, mais aucunement une obligation légale.

A nouveau, une fois rejeté dans les égouts, l'acidité des condensats d'une chaudière domestique (en faible quantité) est très vite neutralisée par les autres eaux usées (essentiellement basiques), rejetées par les particuliers.

En conclusion, il est surtout recommandé de faire poser un neutraliseur de condensats lorsque les évacuations sont en fonte ou en béton, ou obligatoire en collectif avec de grosses puissances de chaudière.

Bien cordialement,
****************************

modéré par Kriske : vous ne respectez pas la charte des forums de ce site
[/color]
" alt="" />



ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5244
le 14/01/2014 à 06h50
re
"Les articles de loi que tu cites sont là pour éviter que les artisans, entreprise, et bricoleurs versent des produits chimiques industriels à l’égout (solvants, fluides de traitement de surface usagés, …). Tu as lu le mot « acide » et tu as tiré trop rapidement des conclusions exagérées."

relis bien les texte,on ne demande pas si on doit poser ;on impose par des textes et des décrets.

quand aux 6 litres de condensats ;c 'est ce que produit la chaudiere en 1 heure de fonctionnement donc celui qui t as dit que c'était faux ne chauffe que 1 heure par jour ?


"En outre, les DTU sont des documents qui contiennent les règles techniques relatives à l'exécution des travaux de bâtiment. Ils sont reconnus et approuvés par les professionnels de la construction et servent de référence aux experts des assurances et des tribunaux. Leur non-respect peut entraîner l'exclusion des garanties offertes par les polices individuelles de base pour un professionnel mais à nouveau, ils ne représentent qu'une directive et ne sont en aucun cas une obligation. Un professionnel (ou un particulier) est ainsi totalement libre de s'y conformé ou non, il en a le droit ! Le DTU reste un texte technique, permettent de guider l’exécutant et surtout une référence en cas de litige, mais aucunement une obligation légale."

oui bien sur............les tribunaux sont plein de petits malins qui n ont pas respecter les DTU,sauf que apres passage au tribunal,bon nombre doivent changer de metier car c 'est passé en faute professionnelle .


**********est une societé de vente (chaudiere,traitement d'eau oui mais en amont du traitement).avec certainement de tres bon techniciens de vente mais certainement pas de juristes,moi je te donne les textes s'y rapportant ,pas ce qu est un DTU et des jolies phrases............

mais visiblement mes informations ne te convenant pas ,je te laisse a tes recherches et te souhaite bonne chance
a+

modéré par kriske
ou créer un compte pour participer à la conversation.
avatar - electroremy
Apprenti bricoleur
Message(s) : 25
le 14/01/2014 à 19h23
C'est bien 6 litres par jour; je me suis absenté 48h, le seau de 10l n'était même pas plein. Les termes sont ambigus, une eau qui est acide (c'est à dire de l'eau avec un PH de 5 au lieu de 7) ce n'est pas tout à fait la même chose que "de l'acide".

J'ai refait d'autres recherches... il semblerai - j'utilise le conditionnel car les avis divergent Grand sourire - que l'obligation de traiter les condensats ne concerne que les chaudières de plus de 70 KW (pour du collectif, des bâtiments publics ou industriels). La mienne fait 24KW; qui plus est, cette puissance n'est exploitée que pour la génération ECS.

Sachant que ni le vendeur, ni l'installateur, ni les notices ne m'ont indiqué qu'il fallait installer ce traitement, je ne le poserais pas.

La prestation que j'ai payé à Leroy Merlin, qui s'est occupé de trouver l'artisan et tout le reste, était "clef en main", c'est à dire "fourniture, pose et mise en service d'une chaudière gaz + certificat qualigaz". Les gars doivent quitter le chantier conforme ou faire des réserves si le client refuse des travaux obligatoires. L'installation par un pro est de toute façon la condition requise pour la TVA à 7% et le crédit d'impot. Le fait que j'ai fait des préparatifs avant (pose de mes nourrices et percement du mur) ne change rien. En cas de pépin c'est eux les responsables.

Je vais redemander à quelqu'un de la commune qui s'occupe de la station d'épuration, on va voir...
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par ELYOTHERM

avatar - ELYOTHERM
Apprenti bricoleur
Message(s) : 14
le 15/01/2014 à 13h37
Bonjour,

Nous sommes les auteurs du texte repris par "electroremy" le 13/01/2014.

Nous souhaitons apporter les précisions suivantes :

- nous confirmons qu'il n'y a pas d'obligation légale (pour l'instant) pour la pose d'un neutraliseur de condensat (cf. Règlement Sanitaire Départemental qui fait foi) sur des installations de chaudières individuelles de faibles puissances. Le rejet des condensats d'une chaudière n'est pas un acte délictueux même si les quantités peuvent être importantes.
- les DTU ne sont pas non plus des obligations légales (hormis celui concernant les installations gaz - alimentation, fumisterie, etc ...). Mais effectivement, en cas de litige, il faut mieux que l'installateur en ait suivi les prescriptions ... Les assurances professionnelles ne protègent d'ailleurs l'installateur que s'il a suivi les préconisations constructeurs et les DTU (c'est mentionné dans le contrat d'assurance).
- le neutraliseur de condensat est vivement conseillé lorsque les rejets se font sur des éléments non compatibles avec l'acidité élevés des condensats (ex. tuyauterie cuivre). Si rien n'est fait, la tuyauterie percera rapidement ...
- l'acidité est d'environ 3,5 pour une chaudière gaz condensation, et 2,5 pour une chaudière fioul condensation.
- dans une documentation technique constructeur, il est souvent écrit que "les travaux doivent respecter la législation concernant l'environnement" : ainsi attention, il n'y a pas forcément d'indiqué un accessoire précis.
- une chaudière à condensation, installée correctement pour qu'elle condense, peut produire entre 6 à 12L de condensats par jour : hors de question de mettre un sceau !
- enfin, le rejet d'un peu d'eau "acide" arrange dans l'absolu pas mal les stations de traitement qui récupèrent un maximum d'eaux basiques (lessives) surtout en agglomération et sont donc obligés de faire le chemin inverse (et dépenser de l'argent) pour ramener le pH à une valeur de 7. Mais ça, ça ne sera certainement jamais écrit !

En conclusion, pour éviter tout ambiguïté par la suite, il est recommandé de poser un neutraliseur de condensat. Ainsi, nous connaissons aussi très bien les textes de loi et nous mentionnons systématiquement cet accessoire sur tous nos devis. Libre au client de choisir de ne pas le faire installer...

Espérant avoir pu vous apporter toutes précisions utiles.

Bien cordialement,
L'équipe ELYOTHERM

ELYOTHERM - Plomberie / Chauffage toutes énergies
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5244
le 15/01/2014 à 19h48
Bonsoir,
aucune obligations légales ????

Code de l'environnement - art. L216-9 (VT)
Code de l'environnement - art. L218-73 (V)
Code de l'environnement - art. L432-2 (VT)

Cité par:
Décret n°2002-865 du 3 mai 2002 - art. 3 (Ab)
Arrêté du 22 juin 2007 - art. 6 (V)
Arrêté du 16 novembre 2009, v. init.
Décret n°2009-1404 du 16 novembre 2009, v. init.
Code de l'environnement - art. D211-88 (V)
Code de l'environnement - art. D211-88 (V)
Code de l'environnement - art. L214-7 (M)
Code de l'environnement - art. L214-7 (V)
Code de l'environnement - art. L214-7 (V)
Code de l'environnement - art. L214-7-2 (VD)
Code de l'environnement - art. L216-3 (V)
Code de l'environnement - art. L216-3 (VD)
Code de l'environnement - art. L216-5 (VT)
Code de l'environnement - art. L216-9 (M)
Code de l'environnement - art. L216-9 (VT)
Code de l'environnement - art. R216-10 (V)
Livre des procédures fiscales - art. L135 P (VD)
Livre des procédures fiscales - art. L135 P (VT)

Codifié par:
Ordonnance 2000-914 2000-09-18 JORF 21 septembre 2000
Loi 2003-591 2003-07-02 art. 31 I JORF 3 juillet 2003

Anciens textes:
Loi 92-3 1992-01-03 art. 22
Loi n°92-3 du 3 janvier 1992 - art. 22 (Ab)

ça ne suffit pas ?
quand a la Règlement Sanitaire Départemental ,elle est propre a chaque région....................
et encore je n ai pas encore eu le temps de plancher sur les textes européeens
a+
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par ELYOTHERM

avatar - ELYOTHERM
Apprenti bricoleur
Message(s) : 14
le 15/01/2014 à 22h47
Cher Titi116,

Il faut lire et interpréter les textes correctement !

Merci pour le RSD, oui "D" pour Départemental ! Vous nous prenez vraiment pour des imbéciles Yeux au ciel ... Bref c'est bien dommage ! Mais malheureusement, c'est la façon de communiquer de certains sur beaucoup de forums ... Dans tous les cas, la plupart des RSD sont bien souvent calqués (aujourd'hui) sur une trame officielle.

En plus, vous mélangez tout avec vos articles. Ne confondez pas un milieu naturel avec des réseaux d'évacuation. Une chaudière à condensation ne rejette pas (normalement) directement ses condensats dans la nature ! Les écoulements sont toujours collectés, de manière individuel ou collectif (ex. tout à l'égout), peu importe, où les différentes eaux se mélangent et sont traitées ou se dégradent. Sinon, à se référer à votre liste impressionnante de codes et décrets, nous ne pourrions plus rien rejeter de chez nous. Car des eaux basiques sont tout aussi nocives pour la faune ou la flore !!

Ainsi, nous vous invitons à ne plus vous laver, ne plus utiliser vos machines à laver, à utiliser un quelconque détergent ou eau de javel chez vous, ... pour respecter vos différents codes de l'environnement ... Car nous serions étonnés que vous traitiez ces eaux ...

A nouveau, vous ne trouverez pour l'instant aucun texte officiel de loi vous obligeant spécifiquement à installer un neutraliseur de condensat si vous faites poser une chaudière à condensation. Peut-être que ça viendra, mais pour l'instant, ça arrange pas mal de monde pour descendre le pH des eaux collectées. Le jour où tout le monde aura une chaudière à condensation dans une grande ville, il y aura peut-être certainement des arrêtés.

Les "vendeurs" de neutraliser s'appuient sur le DTU qui indique que :
"les condensats, bien qu’assimilés aux eaux usées doivent être évacuées après traitement"
pour agiter le chiffon rouge. Mais à nouveau, le DTU n'est pas la loi sur ce point !

Ou sur l'article de loi L216-6 :
"Le fait de jeter, déverser ou laisser s'écouler dans les eaux superficielles, souterraines ou les eaux de la mer dans la limite des eaux territoriales, directement ou indirectement, une ou des substances quelconques dont l'action ou les réactions entraînent, même provisoirement, des effets nuisibles sur la santé ou des dommages à la flore ou à la faune, à l'exception des dommages visés aux articles L. 218-73 et L. 432-2, ou des modifications significatives du régime normal d'alimentation en eau ou des limitations d'usage des zones de baignade, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende. Lorsque l'opération de rejet est autorisée par arrêté, les dispositions de cet alinéa ne s'appliquent que si les prescriptions de cet arrêté ne sont pas respectées."
A nouveau, dans un logement, la chaudière ne rejette rien (normalement) directement dans la nature !!!

En résumé, il n'est pas nécessaire, pour l'instant, de traiter cette eau acide lorsqu'elle est notamment rejetée dans un égout excepté si les tuyaux parcourus sont inadaptés (ex: cuivre, fonte, acier ...).

Maintenant, ce n'est pas ce que ce n'est pas encore imposé par une loi qu'il ne faut pas le faire, question de bon sens ... Ca tourne pas rond là-dedans

Bien cordialement,
L'équipe ELYOTHERM

ELYOTHERM - Plomberie / Chauffage toutes énergies
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5244
le 16/01/2014 à 05h15
re;
"Cher Titi116,

Il faut lire et interpréter les textes correctement !

Merci pour le RSD, oui "D" pour Départemental ! Vous nous prenez vraiment pour des imbéciles Yeux au ciel ... "

ha bon ?



la ou vous avez tout faux c 'est que les lois ne sont pas faites pour être interpréter mais appliquer..............la est la nuance,
mais bizarrement vous ne faites plus référence article 29-2 code sanitaire départemental, décret du 3 juin 1994....
ha oui,a ce jour il est encore au journal officiel ,donc toujours valide

pour reprendre; sur l'article de loi L216-6 :
- des effets nuisibles sur la santé
exactement, a savoir quand même que ce que les station d épuration retraitent, ce sont ces même eaux usées ,non ?
c'est pour ça que l on retrouve après analyse des reste de médicaments ,pesticides et tout un tas de salopries ,oui c'est vrai que l on n 'est plus a un acide pres................et que ce sont ces même stations qui fournissent l eau potable ......................ou pas.

donc je ne vois pas comment a l heure actuelle les enzymes contenus dans ses stations ,peuvent éliminer le chrome,nickel,vanadium...................contenu dans ces condensats !!!!!
a moins que les traitements d eau que vous proposez au particulier peuvent le faire Cool

a+






ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par ELYOTHERM

avatar - ELYOTHERM
Apprenti bricoleur
Message(s) : 14
le 16/01/2014 à 09h36
Bonjour,

La discussion devient stérile. Vous êtes persuadé que ..., donc mettez un neutraliseur !

Ensuite, renvoyez nous vers un lien qui indique une quelconque loi (texte ou décret, et pas DTU) ou il est mentionné clairement l'obligation (avec le mot neutraliseur) de poser un neutraliseur sur une chaudière domestique à condensation. Aucun problème pour l'appliquer ensuite ...

Ainsi par exemple puisque vous insistez : La réglementation française (RSD art. 29-2) ne fait pas expressément mention des rejets des chaudières à condensation parmi les effluents faisant l’objet d’un déversement polluant dans le réseau des eaux usées. Le traitement des condensats en habitat individuel domestique ne présente donc pas de caractère obligatoire en France contrairement à d'autres pays de la Communauté européenne.

Enfin pour info, vous nous expliquerez comment un neutraliseur composé essentiellement de billes de carbonate de calcium (du calcaire !) peut supprimer (les traces) de chrome, nickel, vanadium ... Rigole Un neutraliseur, comme son nom l'indique, est la pour neutraliser l'acidité (remonter le pH), pas pour traiter l'eau ! Au mieux, on élimine les composés soufrés, mais pas le reste ! Donc tout comme vous, nous nous préoccupons de l'environnement, et la qualité de nos eaux nous inquiète aussi (notamment au niveau des traces de médicaments), mais la chaudière à condensation n'en n'est pas là encore la cause ...

Bref. Les lecteurs choisiront en leur âme et conscience ... Clin d\'oeil

Bien cordialement,
L'équipe ELYOTHERM

ELYOTHERM - Plomberie / Chauffage toutes énergies
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5244
le 16/01/2014 à 20h06
Explose de rire Explose de rire
exactement très sterile................
les textes ,je vous les ai déjà donnés,c 'est du legifrance,on ne peut pas faire mieux,vous apparemment si ...

"Enfin pour info, vous nous expliquerez comment un neutraliseur composé essentiellement de billes de carbonate de calcium (du calcaire !) "
hoooooooooo c'est vous le roi -specialiste du traitement d'eau,
voici ce que j ai trouvé;
à base d'oxyde de magnésium (MgO * Mg(OH)2) se présentant sous forme de granulés. Il est utilisé avec succès pour la neutralisation des acides dans le traitement de l'eau potable.
•l'acide sulfurique (H2SO4)
•l'acide chlorhydrique (HCl)
•l'acide nitrique (HNO3)
•l'acide acétique (CH3COOH)
dans les systèmes à débit ouvert et fermé.

Il peut s'agir de la neutralisation d'eaux acides issues de la régénération d'un échangeur d'ions ou d'une vidange industrielle acide à faible teneur en métaux lourds ou encore de condensats acides.

Si la quantité requise en fonction du type d'acide, la concentration de l'acide et la granulométrie sont prises en compte correctement, la neutralisation de l'eau peut se faire automatiquement dans l'écoulement jusqu'à atteindre la valeur de pH requise.

Granulométrie de 2 à 5 mm ,

maintenant vous êtes plus dans votre élément que moi,vous la chimie,moi la loi Tout fier,
a+
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par ELYOTHERM

avatar - ELYOTHERM
Apprenti bricoleur
Message(s) : 14
le 16/01/2014 à 20h55
Vous êtes certainement très fort mais :
Comparez ce qu'est comparable : les granulés utilisés par les neutraliseurs de chaudière domestiques ne sont pas les même que pour des chaudières ou process industriels Explose de rire Vous êtes pathétique dans votre jusqu’au boutisme pour avoir à tout pris raison et à faire du copier coller d'internet de n'importe quoi sans essayer de comprendre ! Tenez par exemple les specs d'un neutraliseur pour chaudière domestique :
http://polar-france.com/image/doc/notice/NEUTRAL13.pdf
Un autre en anglais : http://www.aerco.com/getattachment/Products/Accessories/Condensate-Neutralizer-Kit/Axiom_Industries_LipHter_GHS_MSDS_-12_16_2011.pdf.aspx - Pour le produit http://axiomind.sasktelwebhosting.com/nc-1.php
Vous verrez que l'on utilise uniquement des composés comme le calcium ou le magnésium, c'est à dire tout simplement du calcaire, qui à nouveau est là pour faire remonter le pH ! Nous avons même des clients chimistes (et qui connaissent donc très bien le problème) qui utilise un simple parpaing ou autres blocs sur lequel ils font couler les condensats lorsqu'ils les évacuent directement dans la terre ! Mais ça reste effectivement du bricolage !

Enfin, vous êtes peut-être le roi du copier coller d'adresse internet, mais pour répondre précisément à une question sans noyer le poisson par du blah blah, y a plus personne : à nouveau, donnez-nous SIMPLEMENT le texte de loi (à nouveau pas un DTU) ou il y est mentionné et associé spécifiquement au moins les mots "neutraliseur" et "chaudière condensation". Ça rendrait ainsi service à pas mal de monde. Ce ne devrait pas être difficile pour un spécialiste de la loi ? Ah peut-être que si vu qu'il n'y en a pas ^^

Enfin, comme vous êtes si fort pour chercher des textes, connectez-vous aussi sur le Petit Robert, et chercher la différence entre "milieu naturel" et par exemple "collecteur". Allez on vous aide : milieu naturel = mer, rivière, sol, etc ... collecteur = égout, fosse sceptique, station d'épuration ...

Bien cordialement,
L'équipe ELYOTHERM

ELYOTHERM - Plomberie / Chauffage toutes énergies
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par titi116

avatar - titi116
Modérateur
Message(s) : 5244
le 16/01/2014 à 21h18
Boulet




Le rejet d'acide ou d'hydrocarbures dans les eaux usées est un "REJET DELICTUEUX" Ca tourne pas rond là-dedans

La réglementation sanitaire interdit le rejet d'acide et d'hydrocarbure, c'est un délit puni d'amende
- amende de classe 3
- art 29-2 Réglement Sanitaire départemental type et code des communes art 22 décret 3 juin 1994.
“Déverser ou laisser s’écouler une substance aux effets nuisibles, même provisoire, sur la santé, sur la flore ou la faune… est puni de deux ans d’emprisonnement et de 75000 e”
- code de l’environnement art L216-6 ordonnance 2000-916 art 3 application 1er janvier 2002
(article 29-2 code sanitaire départemental, décret du 3 juin 1994).
Le texte de loi sur légifrance.gouv.fr

vous finissez par être pénible et tres lourd,
moi je donne des textes de lois et vous des documentations ,prouvez moi que ces textes ne sont plus d actualités et la je m inclinerais
a+
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Bonnes résolutions bricolage 2021
38 % J'arrête de remettre à demain les petites réparations (5)
38 % Je range et je trie le bazar dans mon garage (5)
23 % Je bricole avec plus de matériaux écolos (3)

13 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : -

Visiteurs non identifiés : 66