Rénovation complète maison ancienne.

Rénovation complète maison ancienne.

Par El Ramon

avatar - El Ramon
Ouvrier
Message(s) : 132
le 16/11/2014 à 00h13
Bonjour,

J'avais déjà créé un sujet, début septembre, sur la rénovation "en urgence" de notre nouvelle maison suite à la découverte d’énormément de malfaçons et d'une volonté certaine du vendeur de cacher la réalité.

Nous avions un timing très serré et un budget qui l'était tout autant...


Je crée donc un nouveau topic puisque la situation à évoluée et que nous envisageons désormais une nouvelle approche.


Concernant le timing, celui-ci est toujours serré, mais déjà plus large qu'initialement, puisque nous nous laissons désormais jusqu'à l'été prochain pour terminer les travaux du RdC de notre maison. Question budget en revanche, les choses ne sont pas aussi roses et il va falloir faire avec. Je le précise parce que, malheureusement, nous ne pourrons pas faire une rénovation dans les strictes règles de l'art.
Le but, à l'heure actuelle, étant de rendre la maison habitable dans les meilleures conditions possibles.

Récapitulatif de la situation actuelle :
Nous avions rencontré des problèmes d'humidité, que nous pensions venir de remontées capillaires depuis les soubassements. Après vérifications, les choses ne semblent pas être aussi évidentes et nous penchons donc désormais plus pour un problème de condensation interne que pour un problème de capillarité (voir schéma "mur actuel").
En effet, nous avons commencé à piquer les murs intérieurs pour faire sauter l'enduit ciment et retrouver les murs d'origine. L'humidité se trouve en réalité concentrée en surface, sur la couche de "finition". Dès la couche de ciment et en dessous de celle-ci, les murs sont secs (nous n'avons cependant pas encore terminé le piquage). De plus, j'ai cassé et creusé le sol à plus de 30 cm de profondeur, à un endroit où les remontées semblaient importantes, et il n'y pas de traces d'humidité, le hérisson est sec et sain. Nous avons également découvert des infiltrations d'eau dut aux gouttières, à une rive à noquet défectueuses et à une ancienne cheminée condamnée mais prenant l'eau.
La maison n'était pas souvent aérée, les fenêtres ne comportaient pas de mortaises et il n'y avait pas de systèmes de circulation d'air (VMC) hormis la hotte de la cuisine et un très vieil extracteur dans la salle de bain.

Ca ne veut pas dire qu'il n'y a aucune capillarité, mais les choses semblent moins graves que nous le craignions au début. Actuellement, les murs étant incapables de drainer l'humidité, nous aérons au maximum le chantier et faisons tourner le poêle à bois régulièrement.


Projet actuel :
Petit rappel, la rénovation du RdC doit être faite d'un coup. Pour des raisons professionnelles, il est impossible d'avoir encore des travaux à faire, autre que simple finition une fois l'emménagement fait.

Nous envisageons donc de refaire plusieurs choses :
- sol (complet !). Nous avions envisagé, avant l'achat, d'en refaire une grosse partie pour refaire la salle de bain et corriger des problèmes de niveau.
- mur intérieurs.
- Electricité.
- Plomberie.
- menuiseries.
(en gros, au RdC nous ne gardons que les murs et plafonds originels).


Commençons donc par le projet "gros oeuvre" :
L'idéal, nous l'avons bien compris, ce serait de refaire tout à base de chaux; L'ennui, soyons clair, c'est le budget ! Nous avons fait appel à de nombreux artisans, ainsi qu'à une association et toutes les possibilités (enduit à la chaux sur les murs, dalle chaux, etc...) explosent littéralement nos capacités financières.


Nous envisageons une approche plus pragmatique (ou du moins nettement plus réaliste financièrement). Voir schéma "mur futur".


L'approche actuelle est une réflexion autour de toutes les pistes creusées. C'est là que j'ai besoin d'avis sur les détails et ajustements à faire. Encore une fois, je suis bien conscient que c'est très perfectible, mais nous n'avons pas une énorme marge de manœuvre.


Concernant, le hérisson ventilé, j'étudie encore la question, nous pourrons approfondir plus tard. Pour le moment, j'aimerais déjà avoir des avis sur cette ébauche...


Merci d'avance à tous !

Images jointes :

Mur actuel.jpg Mur futur.jpg
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Liste des réponses

Par kriske

avatar - kriske
Modérateur
Message(s) : 42025
le 16/11/2014 à 05h49
coucou

une approche quelque peu différente

mur extérieur en crépi ciment + peinture
d'abord vérifier qu'il ne sonne pas creux par endroit, qu'il n'y ait pas de fissures (angles des portes, fenêtre, etc )
déjà un enduit ciment sur un mur en pierre n'est pas idéal, il empêche le mur de respirer
si en plus il y a une peinture il ne respire plus du tout

moi je suis d'avis de faire sauter l'enduit extérieur, creuser les joints, sabler la façade et refaire des joints au mortier à la chaux

pour l'intérieur vous avez fait ce qu'il fallait, en gardant bien en tête qu'une maison vide ne se comporte pas comme une maison habitée (pas d'aération suite à l'ouverture de portes ou fenêtre, pas de chauffage etc.. ) ce qui peut amener des désordres tels que vous en rencontrez

une autre approche pour le revêtement des murs intérieur et de faire comme je l'ai fait dans les années 74 (beaucoup de matériaux existant aujourd'hui n'étaient pas sur le marché)
j'ai travaillé comme cela se faisait encore à l'époque, j'ai enduis les murs d'un mélange de sable, de chaux vives éteintes, d'anas et de plâtre
c'est un gros travail, d'autant plus que j'en ai profité pour redresser les murs ce qui fait que par endroit j'ai appliqué jusqu'à 12 cm de matière
ce travail terminé, j'ai appliqué une couche de gypsine 2 puis une couche de gyspsine 1

le travail est important, mais la dépense est minime

l'épaisseur de cet enduit (qui dépend bien sur ce l'état des murs) fait office d'isolant

pour les murs extérieurs, l'enduit ciment était fissuré (mais pas peint) et décollé dans le bas, mon professeur en bricolage (un vieux de la vieille) m'a directement déconseillé le bouchage des fissures et la peinture

il m'a plutôt fait valoir l'intérêt de tout laisser en l'état et de mettre une brique de façade devant ce mur
chose que j'ai faite à ma plus grande satisfaction (27.000 briques) et je n'étais qu'un bricoleur tout à fait débutant à l'époque

si vous ne pouvez ou ne voulez mettre en oeuvre cette méthode d'enduisage des murs intérieurs deux formules se présentent à vous
soit comme vous le proposez : béton cellulaire en reliant les blocs au mur à l'aide de crochets bien répartis, puis un enduit de finition
ou poser des placo doublé PIR, PU ou PES (dans l'ordre des performances à épaisseur égale) soit par collage, soit montés sur rail
il y au aussi le doublage avec laine de roche

Images jointes :

01 en 1974.jpg 03 Façade et laiterie.jpg

Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par El Ramon

avatar - El Ramon
Ouvrier
Message(s) : 132
le 16/11/2014 à 10h18
Merci pour cette réponse.


Alors oui, j'ai oublié de parler de l'extérieur. Pour le moment, je le met de côté (je ne peux pas être au four et au moulin); mais il est prévu, dans un avenir proche de faire sauter l'enduit ciment pour le remplacer par quelque chose de plus sain. Mais actuellement nous ne pouvons pas assumer la charge de travaux extérieurs tout en assurant l'intérieur.

Je n'ai donc pas encore exploré les solutions pour l'extérieur.


Je n'ai pas parlé non plus des difficultés de mise en oeuvre qui guident mes choix. Je dois également tenir compte de ce critère, très important, puisque la main d'oeuvre me manque (je suis à 90% du temps seul) et que techniquement, je n'ai personne connaissant le gros oeuvre. Et je n'ai moi-même jamais fait de maçonnerie autre qu'empiler des blocs...

Tout ce qui est enduit chaux, etc... Je l'avais sérieusement envisagé, mais la réalisation n'est pas du tout ma tasse de thé, et dans mon entourage ce n'est donc pas mieux. Nous avons des voisins qui l'ont fait en partie eux-même, et le résultat est... affreux (mauvaise tenue, raccord douteux, etc). Ca m'a refroidit.
Passer par un pro, c'est absolument inaccessible (2 devis réalisés, sans compter leur septicisme), donc il me reste le placo ou le béton cellulaire (ou une solution alternative que je n'aurais pas encore découverte).


Pour l'intérieur, au niveau des murs, je dois avancer, je pense donc rester sur mon idée du Siporex. Je ne suis pas fan du placo ou des isolant rouleaux qui, je le crains, pourrait se désagréger avec l'humidité dans le cas ou ma rénovation ne tournerait pas aussi bien que je l'espère... Si jamais l'humidité devait réapparaître, bonjour les dégats. D'ailleurs, quand je vois le résultat sur le placo/isolant qu'avait posé l'ancien proprio, ça m'incite d'autant plus à me méfier; là, ça avait carrément gangrené !
De plus, je pense que le béton cellulaire, en plus d'être quelque chose de réalisable seul, reste une solution plus saine et respectueuse du bâti que la solution placo/laine de roche.

Bref, le rapport qualité/coût/mise en oeuvre étant meilleur, je préfère rester sur cette solution.


Des avis et conseils sur la dalle ?

ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par kriske

avatar - kriske
Modérateur
Message(s) : 42025
le 16/11/2014 à 11h06
coucou

on peut tout expliqué pour comment faire, le vouloir passe avant le savoir

pour votre éventuel problème d'humidité que surviendrait ultérieurement, le béton cellulaire est poreux et boit l'eau comme une éponge dans les épaisseurs que vous allez utiliser

des blocs de 25 ou 30 d'épaisseur laissent pénétrer l'eau sur 3 ou 4 cm, puis celle ci ruisselle en surface (ce qui explique que l'on voit certaines maisons construites en B.C qui restent ainsi un moment avant de recevoir un enduit de finition

en intérieur comme vous voulez faire, cet enduit ne permettra pas à l'humidité pénétrant par une face à s'échapper par l'autre, donc elle restera et s'accumulera dans le BC

deux solutions s'offrent à vous à mon avis
la première consiste à mettre une bande d'arase avant de poser le premier bloc et de relever la bande d'arase côté mur

la seconde consisterait à poser une première rangée avec un matériaux imperméable (il existe des profilés en PVC que l'on colle au sol avec du sikaflex FC11 par ex) et le premier bloc s'emboite dans ce U

VOIR ICI voir page 44 et plus


Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par El Ramon

avatar - El Ramon
Ouvrier
Message(s) : 132
le 16/11/2014 à 18h52
Pour le BC, effectivement, c'était comme ça que je le voyais U en bas et mousse PU en haut; j'ai déjà ce petit fascicule, mais je ne l'avais pas précisé sur mon schéma.

Je me disais, en même temps avec du placo, de la laine de roche ou autre, le problème serait le même; l'humidité s'y installe. Quand je vois l'état du placo que j'ai enlevé...

Concernant les risques d'humidité, il doit aussi y avoir la possibilité de faire un enduit respirant sur BC, non ?
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par kriske

avatar - kriske
Modérateur
Message(s) : 42025
le 16/11/2014 à 18h59
coucou

oui, le plâtre

mais ce n'est pas la solution, c'est un compromis

en outre il ne faudra ni peindre ni coller un papier peint vinyle sur ce mur pour le laisser respirer

Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par El Ramon

avatar - El Ramon
Ouvrier
Message(s) : 132
le 16/11/2014 à 19h13
https://www.betonvegetal.fr/?Produits:CanProjet_Touch ?

Sinon, voir pour faire un chaux/chanvre de finition ?
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par kriske

avatar - kriske
Modérateur
Message(s) : 42025
le 16/11/2014 à 19h19
coucou

je sais pas si cela tient sur du béton cellulaire

Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par El Ramon

avatar - El Ramon
Ouvrier
Message(s) : 132
le 16/11/2014 à 19h36
Après une petite recherche sur l'ami au deux o, il semblerait que si. Le but étant bien entendu de garder la respirabilité du BC intact.

L'un des maçons m'avait dit qu'il fallait bien humidifier le support, faire un gobetis "léger" pour une meilleure accroche, laisser sécher 48h et faire la finition. Apparemment, avec un support bien préparé, se passer de gobetis serait même possible.
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Par kriske

avatar - kriske
Modérateur
Message(s) : 42025
le 16/11/2014 à 19h47
coucou

oui c'est ainsi qu'il faut procéder

mais je ne l'ai jamais fais sur du BC

Bricoleur tout terrain, qui n'y connait pas grand chose, mais qui a une idée sur tout..... (ou presque......) L'expérience des uns n'est pas celle des autres
ou créer un compte pour participer à la conversation.

Connexion

Inscrivez-vous gratuitement !

Le sondage du moment

Bricolage estival, quel est votre programme ?
62 % Faire un potager pour enfin avoir de la salade maison (8)
23 % Investir dans un bon barbecue pour faire la fête avec les amis (3)
15 % Construire une piscine pour faire plaisir aux petits (2)

13 Votes

Connectez vous pour voter !
Voir les autres sondages.

A découvrir

Précédent Suivant

Membres en ligne

Membre(s) : Brico30 , le+bo , Salim23d , tytoy35 , Joseph12@

Visiteurs non identifiés : 284